Sur la piste des gilets jaunes au Magny

15 h 00 – Un samedi de départ en vacances conjugué au mouvement des gilets jaunes au Magny, voilà un cocktail décapant. On se croit en vallée de la Tarentaise avant d’accéder aux stations.

Evidemment, se trouver « bouchonné » à des kilomètres et des kilomètres des pistes de poudreuse ne fait pas forcément plaisir. Le paysage du Bassin minier ne rappelle en rien les sommets enneigés. Ici, au Magny, c’est la terre, ce terreau voué aux luttes, ce sang noir qui coule dans les veines, ce jaune qui éveille les consciences, relance la solidarité, fait naître l’amitié.

Sur l’échangeur de la RCEA, les usagers sont sages, soutiennent le mouvement populaire parfois du bout des lèvres même si une petite poignée tente de se soustraire à la contrainte des gilets jaunes. Sans gravité certes mais toujours avec la peur un dérapage non contrôlé.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. et les cocos sont en tète comme toujours , ils veulent quoi ces gilets jaune ? ils n’ont pas l’air si malheureux car quand on a soit disant pas assez d’argent pour vivre on en a pas pour acheter des cigarettes , je ne sais pas qui sont ses gens mais ils vont pas souvent au boulot alors qu’on nous explique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *