Société Monnet – Chaussette GelProtech, quel pied

L’information lui est parvenue trop tardivement mais en 2019, c’est décidé, le Père Noël dans sa grande tournée mondiale, adoptera la chaussette GelProtech de chez Monnet à Montceau-les-Mines qui a reçu récemment une récompense prestigieuse, le Janus de L’industrie et du design 2018 à l’occasion d’une cérémonie au ministère des Affaires étrangères au Quai d’Orsay.

Le Père Noël, ambassadeur de la société montcellienne Monnet fondée en 1930, un job qui lui va comme un gant. Dans son village en Laponie, dans la Finlande toute entière, la chaussette GelProtech va s’imposer indubitablement. « Nous développons nos ventes dans les pays d’Europe du Nord » précise justement Daniel porte, président de la société Monnet.

Plus sérieusement, la chaussette Gelprotech est la 1ère chaussette de ski contre la douleur du tibia grâce à une plaque en gel de silicone amovible. « Cette chaussette a également reçu un autre prix , l’ISPO AWARD qui est la plus prestigieuse récompense mondiale dans le domaine du sport » ajoute Daniel Porte.

C’est donc à Montceau-les-Mines, dans des locaux sans prétention rue du Petit Bois qu’a pris forme l’idée de cette chaussette de haute technologie. Pas à pas, elle a tracé son chemin pour intéresser l’institut français du design. « J’ai été contacté avant de passer un oral devant un jury composé de chefs d’entreprise et de designers » explique le président de chez Monnet. Car encore fallait-il que la GelProtech réponde à cinq critères essentiels: économie, esthétique, ergonomie, éthique, émotion. C’est mettre l’art et la technique au service de la beauté utile.

De toute évidence, le jury a pris son pied et voilà la GelProtech reconnue par l’organisme qui a primé de très grosses entreprises. « Nous sommes sur le podium » précise Daniel Porte qui lui, garde les pieds sur terre même si, reconnaît-il, « ce prix nous apporte de la crédibilité et de la notoriété ». Plus on parle de Monnet mieux c’est.

« C’est prouver qu’une entreprise comme la nôtre, située dans un bassin sinistré, une industrie textile en disgrâce, que malgré tous ces mauvais points, nous pouvons tirer notre épingle du jeu » rappelle le président. Chez Monnet, la fatalité n’est pas « monnet »courante, on la détourne pour lui opposer un dynamisme et une innovation qui précisément prennent racines sur cette terre qui renaît.

Monnet vise l’excellence, « nous voulons devenir la référence en ski, randonnée et la course » expose Daniel Porte. Le monde n’est pas encore au pied de la société montcellienne mais avec les prix qui s’accumulent, même un jour, les USA trouveront Monnet à leur taille. Et dans l’export, le made in France est loin d’être suffisant, « le plus important, c’est l’innovation » répète le boss.

Imaginer, surprendre, voilà comment la vingtaine de salariés et la dizaine de commerciaux apportent leur contribution à la société Monnet. Toujours avoir un pas d’avance sur la concurrence.

«Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais pour être vécues», disait André Malraux.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *