•  

Société – Marie-Claude Jarrot : « C’est un meurtre de la commune par la presse »

Madame Jarrot, première magistrate de la Ville de Montceau s’est élevée, révoltée contre le Montceau Bashing d’une certaine presse. Lors de son discours devant l’assemblée générale de Ciné Caméra Club de la ville ce lundi 8 janvier elle a tenu, après les vœux d’usage et les mercis mérités pour tout le travail accompli, à partager son sentiment de révolte.
Comme à son habitude elle n’a pas mâché ses mots en direction de ceux qui dénigrent la ville, qui donnent d’elle une image déplorable. On peut penser que certaines oreilles ont dû siffler. Cela promet encore de belles joutes orales ou écrites. Mais son courroux principal a visé le journaliste qui, dans le New York Times (ADAM NOSSITER) le 27 décembre 2017, a décrit une ville aux couleurs du XIXème siècle, une économie en ruines, pris en photo comme entreprise représentative les établissements Blanchard ou concocté un cliché montrant deux personnes voûtées et sans doute accablées de froid (cf. dans le texte) devant la pâtisserie «Château-Groison» qui a baissé son rideau en 2015 faute de repreneur.
Elle ne le dit pas, mais une image à la Zola se forme dans l’esprit des présents.
Pour Mme le Maire ces attaques et bien d’autres à base d’images catastrophiques orientées nuisent à l’image de la ville, à son essor et la dévalorise aux yeux de ceux qui trouvent de l’emploi dans le bassin minier.
On sent tout de suite que la colère n’est pas prête de retomber et qu’elle animera le débat lors des séances de vœux.
Après avoir donné de nombreux exemples d’entreprises Montcelliennes qui innovent, qui sont à la pointe de la technologie, qui embauchent, de la régénération de la filière textile, etc. elle a proposé au Ciné Caméra Club de s’investir dans une campagne de fond pour revitaliser l’image de la ville et la promouvoir.
Après s’être, a-t-elle dit, « fait insulter par le journaliste du NYT au téléphone », elle a réussi à obtenir un rendez-vous avec lui à Paris où elle ira de vive voix lui présenter sa position soutenue par des photos et documents démolissant l’argumentaire de l’article.

« Montceau et nous n’avons pas mérité ça » a-t-elle conclu.

A suivre…

Gilles DESNOIX

PS : pour lire l’article et se faire une idée
https://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=https%3A%2F%2Fwww.nytimes.com%2F2017%2F12%2F27%2Fworld%2Feurope%2Ffrance-chef-michelin-star.html

Un commentaire

  1. Les Américains comme alors habitudes sont friands des fake news. On ne peut pas dire que tout est rose mais un bel avenir je prévois pour cette ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *