•  

Social – Retraite et sécurité sociale, le combat permanent de la CGT

Attaque contre le système solidaire de sécurité́sociale

Communiqué de la CGT du bassin montcellien – En France le régime de retraite lié à la sécurité́ sociale date de la Libération et a été́ mis en place sous l’impulsion d’Ambroise Croizat, Ministre du Travail et syndicaliste de la Confédération Générale du Travail (CGT), autour d’objectifs porteurs de
progrès, de solidarité, de ́ démocratie et de transformation sociale. Au départ, ce sont alors les organisations syndicales représentant les salariés, qui gèrent la sécurité́ sociale avec pour seul objectif améliorer les droits pour répondre aux besoins en matière de santé, de droits familiaux et de retraite. C’est sans nul doute, en France, le conquis social le plus important du XXème siècle.

C’est ce modèle social qui a permis, notamment, que la France occupe une position quasi unique au monde en matière de retraites. Au cours des 60 dernières années, hommes et femmes ont gagné́ 14 ans d’espérance de vie en moyenne. Le revenu moyen des retraités par rapport à celui des actifs est le plus élevé́ et le taux de pauvreté́ chez les retraités parmi les plus bas dans le monde. Pourtant, depuis les réformes des retraites en 1993, 2003 puis 2010, reportant l’âge de la retraite bien au-delà̀ de 62 ans, l’espérance de vie en bonne santé diminue malgré́ les progrès de la médecine. Au fil des réformes néolibérales les inégalités se renforcent.

Aujourd’hui le gouvernement veut imposer de nouveaux reculs sociaux, sous couvert de son projet de retraite universelle par points, qui implique la suppression de tous les régimes existants.

L’objectif est budgétaire : faire baisser la part du PIB (13,8 %) consacré aux retraites. Pour cela, il faut baisser les pensions plus vite, environ de 20 à 30 %, et pousser l’âge réel de la retraite vers 64 ou 65 ans.

La première décision concerne le calcul du niveau de pension : il se fera à̀ partir des salaires de l’ensemble de la carrière, et non plus sur les 25 meilleures années dans le secteur privé, ou les 6 derniers mois dans le public. Ce nouveau mode de calcul va entraîner une baisse très importante des pensions et va accentuer les inégalités. Sans surprise, cette réforme s’attaque encore plus durement aux femmes, qui ont déjà̀ en moyenne des pensions de 20 % inférieures aux hommes.

La deuxième décision, aujourd’hui, 15 millions de retraités sur les 16 millions que compte le pays, bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité́ (prise en compte du nombre d’enfants, veuvage, ajustement pour les très petits salaires et périodes de chômage…).

La retraite “par points”, c’est la fin du système de retraites solidaire : tous les aléas de la vie professionnelle ou familiale auront un impact négatif sur la retraite, sans être atténués par la solidarité́ nationale. Par exemple, alors qu’aujourd’hui les périodes de maladie, d’invalidité́, de chômage, sont quand même comptées dans le calcul (« retenues mais non cotisées »), si la réforme est adoptée, des jours dits “de carence” seront perdus pour les salarié.es. Cette période de carence sera de 30 jours pour un arrêt maladie. Si vous n’êtes pas en bonne santé, c’est la double peine !

Le régime soi-disant « universel » par points, c’est la disparition des 42 régimes de bases et complémentaires existants, qui prennent en compte toutes les spécificités professionnelles et réparent les inégalités ou les contraintes particulières des différents métiers. Par exemple, la situation des salariés très exposés aux risques chimiques, aux accidents du travail, les salariés qui travaillent la nuit ou aux horaires dits postés (matin, soir, nuit) ont des espérances de vie réduites. Avec le projet Macron, c’est la suppression des dispositifs de départ anticipés liés à la pénibilité́ pour de nombreux travailleurs.

Enfin, dernière conséquence importante de cette réforme : la soumission de la valeur du point aux aléas de la conjoncture politique, économique et démographique. C’est le gouvernement qui, seul, pourra fixer cette valeur, selon ses objectifs budgétaires ou politiques.

7 commentaires

  1. Cgt pcf ou bien Pcf cgt. ? Vous vous agitez pour faire croire aux Français que vous les défendez mais en réalité vous défilés aujourd’hui bras dessus bras dessous avec les représentants les plus radicaux de l’islam politique.
    Ne faites pas semblant car en réalité vous n’avez que faire des Gaulois . Seules leurs voix vous intéressent car vous avez pour fond de commerce la défense de l’islam et de ces représentants.
    Pour faire court j’invite tout les Gaulois à ne pas se prêter à votre mascarade et à ne pas vous suivrent dans vos délires.
    Pour cela vous serez à l’avenir battus dans toutes vos représentations où nous avons également remarqué le changement de physionomie de vos représentants.

  2. Tout comme Albert je trouve que les appels à manifester de la cgt sont écoeurantes sur le fond comme sur la forme.
    Eux qui se vantent d’êtres aux côtés de la France qui souffre sont aujourd’hui aux côtés des islamos gauchistes en soutien aux frères musulmans.
    Ils veulent d’un côté bâillonner ceux qui tout les jours et sont confrontés aux provocations des islamistes radicaux et de l’autre faire appel aux moutons pour grossir leurs rangs lors d’agitations.
    D’origine immigrée je suis sans voix lorsque je constate les numéros d’équilibristes de ces individus.
    Donc tout comme Albert je souhaite que les Français qui respectent la laïcité et qui ne font pas de prosélytisme comme les islamos gauchistes ne cautionnent pas cette mascarade en Mémoire de Toutes les Victimes du terrorisme islamiste ces dernières années.
    Car les gauchistes par pure démarche électoraliste ont piétiné leurs mémoires

  3. Sans être islamophobe ( terme à la mode utilisé par les frères musulmans) et ces alliés islamos gauchistes je constate que tout ces partis de gauches et ces syndicalistes ont abandonné le peuple de France.
    Après avoir été manipulés (de leurs plein gré) par les radicaux de l’islam ils appellent le petit peuple à les suivre et les soutenir dans leur lutte.
    Ne soyez pas dupes car d’un côté ils vous utilisent et de l’autre ils vous trahissent.
    Ils ont vendu leur âme contre la Peuple de France donc honte à eux et il nous faut les sanctionner ainsi que tout ceux qui se sont associés à eux. ( PS pc . Génération s …….)
    Soyons vigilants pour les prochaines élections sur la composition des listes électorales et n’hésitons pas à écarter ceux qui prendront ces (…).

    • Pour Paola, Albert et Gaëtan (qui ne sont peut-être qu’une seule et même personne s’appelant plutôt Lilian à mon avis 😉
      Avez-vous lu le communiqué de la CGT??
      Il ne parle pas du tout d’Islam mais du vrai problème qui préoccupe tous les Français, de toutes les origines:
      le hold-up sur les retraites que nous prépare Macron.
      Alors arrêtez de noyer le poisson pour diviser les Français,
      Et nous,restons unis pour garder les acquis durement gagnés par nos aînés.

  4. Citoyenne. Par votre post vous venez de confirmer que vos idées rejoignent celles des frères musulmans.
    Pour eux parler de l’islam et vous êtes islamophobe. Pour vous critiquez la gauche et vous êtes forcément un fachos de droite.
    En cela vous faites fausse route je ne suis ni celui que vous nommé ni même un sympathisant.
    Votre vision gauchistes fait que vous ne supportez pas la contradiction ni la critique donc bonnet blanc et blanc bonnet avec eux.la gauche a perdue ces repères et il y a bien longtemps qu’elle c’est éloignée du peuple de France (ne vous en déplaise) pour s’attacher les votes immigrés.

    • Donc Paola, défendre nos retraites c’est être gauchiste??
      Et arrêtez de parler d’islamoceci ou d’islamocela, puisqu’on parle des retraites et des mesures prises par le gouvernement Macron.
      Le « peuple de France » souffre quelque soit son origine et je serai toujours du côté des plus faibles,
      contrairement à Macron et aux Le Pen.

  5. Cher PCF.
    Par soucis de transparence, pourrait on avoir SVP, les références documentaires des études dont sont extraites tous les chiffres que vous cités et que vous utilisez pour construire votre argumentaire ?
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *