Social – Casino et Leclerc épargnés mais Casino visé quand même

Chez les représentants syndicaux, en particulier les salariés de la CGT de l’établissement Leclerc, on ne tient pas a mettre de l’huile sur le feu.

Néanmoins, Sandrine, déléguée CGT rappelle vendredi soir à la maison des syndicats  _ où il est fait le point sur la journée de manifestation de la veille _ que « nous avons eu des menaces et du chantage de la direction. Elle m’a demandé de ne pas venir défiler devant la grande surface ce jeudi 6 décembre. Le directeur a dit que si nous venions devant le magasin, il n’y aurait plus de dialogue social ». La veille, au rond point devant l’entrée du côté du Konine , Robert Wattebled avait lancé : « Ici, c’est la répression à tout va ».

Toujours ce vendredi, entre la direction de Leclerc et la CGT  « il n’y a pas eu un mot sur la manifestation, le directeur a été très gentil  alors que jusqu’à présent on était des imbéciles, des fainéants mais c’était quand même tendu » rapporte Sandrine qui révèle par ailleurs que des clous ont été jetés devant l’enseigne il y a deux jours. « Des pneus des véhicules de salariés ont crevé », assure-t-elle.

A cette assemblée à la maison des syndicats, il a été décidé de manifester à nouveau le mardi 10 décembre, nouveau jour de grève nationale avec un rassemblement devant le kiosque sur le parking de la mairie de Montceau à 14h30 avant de partir défiler.

Or, si un grand nombre propose de cibler encore Casino et Leclerc avec leurs ouvertures le dimanche matin, la déléguée CGT de Leclerc fait comprendre que « revenir pourrait poser des problèmes au personnel et nous avons des camarades à l’intérieur ». Il faut ménager la chèvre et le chou.

Pas de Leclerc, pas de Casino non plus.

Les gilets jaunes du Magny iront devant Casino dimanche, avec ou sans la CGT

Pas complètement car les gilets jaunes du Magny, eux, ont prévu de manifester devant Casino mais dimanche, premier jour d’ouverture de la grande surface l’après-midi.

Là encore, Sandrine de la CGT, n’y est pas très favorable, « c’est le jour de l’arbre de Noël des salariés Casino » dit-elle, qui se doute bien que si Casino ouvre le dimanche après-midi avec des caisses automatiques, Leclerc va s’en doute suivre. Alors, peur des représailles ?

Sans faire volte face, Alain Daventure, secrétaire générale du syndicat des retraités CGT multiPro annonce : « Si des camarades de la CGT veulent aller aider les gilets jaunes dimanche, pas de problème ». Le livre rouge a besoin d’une refonte du chapitre unité.

Les gilets jaunes, toujours eux, fonctionnent sans la complexité syndicale. Ils ont décidé d’une action devant Casino, ils iront. Ils demandent cependant une aide à la CGT, celle de leur imprimer des tracts pour avertir la population. La CGT imprimera des tracts. « Nous pouvons aider les GJ, ils prennent l’initiative, saisissons la balle au bond » plaide Gérard Burtin.

D’un côté Robert Wattebled qui ne cautionne pas la manifestation du 10 décembre (lire par ailleurs) et une déléguée syndicale prudente, de l’autre, des cégétistes prêts à lever les barrières, la CGT vit une situation aporétique sur Montceau-les-Mines.

Jean Bernard

10 commentaires

  1. Puisque la population ne semble pas plus favorable a ces ouvertures du dimanche am qu a ces caisses automatiques que personnellement je n utilise pas
    lancons plutot un appel au boycott de cette enseigne…….tout simplement

    • Si c est pour ouvrir des petits commerces de quartier je dis oui. C est honteux de voir à Montceau qu il faut aller chez Géant ou Leclerc lorsqu on est âge Pauvre Montceau A part des ouvertures de commerces voitures trafiquées par les ….. pauvre France 🇫🇷

      • Bien d’accord avec vous quand on c’est qui les tient c’est commerce de voiture ils on tous de la même famille.

        Tout ces parque automobile la police devrai peu être ce bouger un peux pour éviter que sa finise en accident tellement c’est trafiquer .

      • A quidimieux ; ben moi je vais dire mieux .Si vous avez des preuves de ce que vous avancé alors aller au commissariat de police et déposez plainte , sinon merci d’arrêtez vos insultes racistes . Cela ne fait pas avancé le débat.

    • Cricri,
      Tout à fait. Sans client aux caisses automatiques le dimanche, l’enseigne ne sera pas longue à en tirer les conséquences.

  2. Quand on veut gagner un combat et quand on veut changer les conditions de travail des salariés, il n’est plus l’heure de ménager la chèvre et le chou. Malgré les menaces, Casino ne pourra pas licencier tous ses salariés, et s’il prend le risque d’en licencie quelques un pour l’exemple, car c’est une méthode qui plaît à ces gens-là, le retour de manivelle risque d’être surprenant.

  3. Une question. … que touche monsieur martine comme secrétaire de ka cgt? Et comment se déplace til?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *