Sénatoriales 2020 – Des Verts avec un Regard encore tendre pour le palais du Luxembourg

Jean-François Gueidan, Edwige Guillot-Bazerolle, Christophe Regard, Carole Bonin et Gabriel Siméon.

Un sénateur de Saône-et-Loire « Ecolo », et pourquoi pas. Quand on voit combien de communes sont tombées dans l’escarcelle d’Europe Ecologie Les Verts aux dernières élections municipales, on se dit que tout est possible. Au prix parfois quand même d’alliances avec des listes portées à gauche.

Les sénatoriales, c’est différent. Convaincre les grands électeur de voter « vert » n’est certes pas impossible mais de là à porter Christophe Regard, tête de liste « Ecologie et territoire » en Saône-et-Loire jusqu’au palais du Luxembourg, même les adhérents gardent les racines en pleine terre. « Il y a six ans, nous avons eu une trentaine de voix, c’était plus que prévu » rappelle Carole Bonin, déjà candidate à cette époque. « On pourrait au moins doubler » lance Christophe Regard.

Voilà donc EELV lancé à l’assaut du palais du Luxembourg. Un parti qui espère récolter les fruits des excellents résultats enregistrés aux européennes et des municipales. Les sénatoriales sont une nouvelle étape. D’autres à venir, les départementales et les régionales en 2021 auront davantage de saveur.

Pour les sénatoriales, un exercice à part dans la vie politique, les Verts sont encore trop verts, au Regard tendre. C’est sans doute leur talon d’Achille. Par ailleurs, les dernières sorties des maires de Bordeaux et Grenoble, le premier sur de sapin de Noël (arbre mort), le second sur le Tour de France (trop polluant), deux symboles de la France, même si  » ce sont des épiphénomènes » note Christophe Regard, ne plaident pas en leur faveur. « Il y a longtemps qu’on ne nous a pas reparlé des écolos avec leurs bougies » rigole Dominique Cornet, secrétaire départemental EELV.

« L’écologie plus tard, c’est l’écologie trop tard »

Ce mercredi soir, toute la troupe EEVL est réunie à la ferme de la Motte à Saint-Berain-sous-Sanvignes pour présenter la liste aux sénatoriales. Des Verts dans la cour d’une ferme bio de 16 hectares qui vend directement aux consommateurs, l’image est là aussi symbolique mais authentique.

Qui est Christophe Regard, la tête de liste ? Il vend des voyages, pas très écologique diront certains, très engagé dans des associations sociales et humanitaires et conseiller municipal de l’opposition à Chalon-sur-Saône. Il a adhéré à EEVL juste après les municipales. « C’était le moment de passer des idées aux actes » dit-il.

Carole Bonin, sur le Bassin minier, tout le monde connaît. Son attachement à l’écologie ne date pas d’aujourd’hui. La voilà de retour à une élection.

Gabriel Siméon est conseiller municipal de l’opposition à Mâcon et est journaliste indépendant.

Edwige Guillot-Bazerolle est activiste pour le climat, militante féministe, demeure à Chalon-sur-Saône. Son slogan « l’écologie plus tard, c’est l’écologie trop tard » résume parfaitement sa pensée et celle de ses camarades.

Quant à Jean-François Gueidan, il est l’un des membres fondateurs du parti des Verts, est élu à Saint-Nizier-sur-Arroux et délégué au parc du Morvan.

Le 27 septembre prochain, les candidats aux sénatoriales EELV espèrent faire bonne figure. A la campagne sur le terrain, à la rencontre des grands électeurs, notamment les maires, les Verts ont préféré surfer sur le net. « Au moins, on n’utilise pas de papier » sourit Christophe Regard.

Son regard en dit long.

Jean Bernard

Liste de Christophe REGARD « ÉCOLOGIE ET TERRITOIRE »

Christophe REGARD

Carole BONIN

Gabriel SIMEON

Edwige GUILLOT-BAZEROLLE

Jean-François GUEIDAN

10 commentaires

  1. Utopie quand tu nous tiens !!!

  2. bientôt plus de sapin de Noël (des vrais ) on en mettra des en plastique

  3. les verts , a par ceux de st Etienne il y a quelques décennies!!!! plus de sapins, de centrales, de ci de ça !pas sitôt élus dans certains endroits , les cotes sont déjà en dessous de 40%, bon, le ridicule ne tue pas sinon on leur mettrais des fleurs en plastique!!!

  4. La ferme de la motte a déjà gagné une chose :
    je n’y mettrai plus les pieds.

  5. Les écolo c »est les pire !!!!!

  6. On est contre la 5G mais on surf sur le net …tant pis pour les ouvriers des imprimeries et les emplois induis.

  7. Bon courage aux candidats verts !
    Mais faut avouer que c’est pas gagné, dans nos campagnes, les verts, sont comme les loups, ils font peur, ils sont indésirables.
    Faut dire aussi qu’ils exagèrent : ils sont contre le glyphosate, contre la chasse, contre la pollution, contre les gros SUV … des empêcheurs de tourner en rond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *