Sécheresse estivale – Une amélioration qui reste fragile

Le préfet allège les restrictions.

 

Les précipitations des 30 août, 7 et 13 – 14 septembre ont été bénéfiques tant pour la végétation que pour les milieux aquatiques.

 

Les épisodes pluvieux ont permis d’améliorer les débits des cours d’eau, qui restent néanmoins encore faibles. Seules des pluies abondantes pourront permettre de retrouver une situation satisfaisante.

 

Face à cette situation fragile, le préfet a décidé de maintenir des restrictions d’usages de l’eau, mais en les allégeant. Il a pris un nouvel arrêté sécheresse qui place :

 

– le secteur « Dheune » en vigilance ;

 

– les secteurs « Vallée de la Loire » et « Bourbince » en alerte ;

 

– les secteurs « Arconce et Sornin », « Arroux-Morvan », « Grosne », « Seille et Guyotte » et « Saône aval » en alerte renforcée.

 

En alerte et en alerte renforcée, les usages de l’eau sont contraints : remplissage des piscines privées interdit sauf 1ère mise en eau sous conditions, lavage des voitures interdit en dehors des stations professionnelles équipées d’un système de recyclage des eaux ou de matériel haute pression, arrosage des espaces verts interdit, irrigation agricole soumise à restrictions d’horaires, prélèvements pour les activités industrielles réduits…

 

Le préfet rappelle que l’économie d’eau doit être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département. Chacun doit mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d’économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l’été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d’eau même minimes… Les activités économiques doivent quant à elles s’adapter afin de réduire leurs prélèvements, pour anticiper l’intensification des sécheresses générée par le changement climatique.

 

Arrêté sécheresse du 210922

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.