Sanvignes – Tiphaine Piovesan, une étoile parmi les étoiles

A 18 ans, Tiphaine Piovesan est une gymnaste unique en son genre. C’est pourquoi, le club de l’Etoile Sportive de Sanvignes a souhaité l’honorer au cours de son gala. La voici présidente d’honneur, ce qui, pour son âge, est assez exceptionnelle.

Le président, Sylvain Prêcheux, n’a pas tari d’éloges sur cette jeune fille qui ne perd jamais son sourire et a marqué le club dès son arrivée en décembre 2006. Elle avait deux ans et demi. « Tiphaine s’est tout de suite démarquée avec sa rigueur et sa gentillesse et déjà avec des entraînements d’une grande propreté » rappelle-t-il.

Bien encadrée par Cécile Maréchal et Didier Rameau, la gymnaste a progressé d’année en année. Tant en individuel que par équipe, Tiphaine a toujours donné le meilleur et obtenu de bons résultats. « Tu étais un peu la capitaine de route » ajoute le président avec une certaine émotion dans la voix.

Toujours soucieuse de bien faire les choses, elle n’a pas hésité à passer ses diplômes d’animateur et de juge grâce à une qualité de travail qui, encore aujourd’hui, émerveille Sylvain Prêteux.

Avec ses parents, Christelle et Jean-Pierre, leur fille s’est investie sans compter auprès du club, autant dans l’encadrement pour assurer des séances d’entraînements parfaitement maîtrisées que juger pour le club quand le besoin s’en faisait sentir.

Tiphaine, tout le monde l’adore au club de l’Etoile Sportive. « Elle est un modèle pour nos jeunes enfants et ses copines. Même pendant la période du covid, elle n’a jamais baissé les bras. Son engagement et ses qualités d’athlète ne sont pas passés inaperçus. Ainsi, en début de saison, elle a été élue sportive de l’année par le Comité Olympique de Saône-et-Loire. « Une très belle récompense » souligne le président.

Cette saison, Tiphaine a suivi ses copines en Fédérale A sur les compétitions pour décrocher titres et podiums et, surtout, une excellente troisième place au championnat de France à Rouen.

18 ans, c’est l’âge aussi de poursuivre les études. A la rentrée prochaine, Tiphaine va prendre un peu de distance avec le club et suivre une licence science de l’éducation à Dijon. « Mais je reste au club » précise-t-elle toujours avec son sourire qui illumine son visage.

C’était la fête de l’Etoile Sportive avec la mise en lumière d’une étoile, Tiphaine Piovesan.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.