Sanvignes – Sans gluten mais avec pédagogie

Ce mercredi 11 juillet, « R’éveillons nous » a tenu sa conférence intitulée « comment passer au sans gluten », animée par Brigitte Delaye à la salle de la mairie de Sanvignes.

Un public peu nombreux, mais comme l’a dit la conférencière « la qualité remplace la quantité ».

Brigitte Delaye était professeur des écoles jusqu’à ce qu’il y a trois ans elle décide de changer de vie, de devenir chercheuse, auteure, bloggeuse, conférencière, animatrice d’ateliers, coach.

Elle explique pourquoi sa vie a ainsi pris un nouveau tournant :

« Lorsque mon mari a rencontré des problèmes de santé que la médecine ne parvenait pas à guérir, j’ai naturellement cherché une cause alimentaire.

Supprimer le gluten de notre alimentation a changé notre vie et m’a confortée dans mes recherches : choisir les bons aliments est la façon la plus saine et naturelle d’être en bonne santé ! »

Depuis inlassablement dans tout l’hexagone elle donne des conférences, participe à des salons (Bio and Co), anime des ateliers, gère un blog extrêmement fourni et rigoureux. Maintenant elle va mettre la surmultipliée avec des ateliers pratiques pour apprendre à cuisiner (sans gluten) et donner toutes les réponses aux questions que peuvent se poser les personnes souffrant ou pensant souffrir d’intolérance au Gluten. Des ateliers pédagogiques et des guides pratiquent c’est souvent ce que demandent les hommes et les femmes qui se posent des questions sur ce point très controversé du gluten.

Ce mercredi soir, la pédagogue pointe toujours sous la conférencière, et patiemment avec clarté Brigitte Delaye (brigitte@passiondesaliments.com) explique les phénomènes, les interactions, les allergies ou intolérances croisées. Ni effet de mode ni mantra, sa conférence aborde des problèmes prosaïques de la vie quotidienne.

Pour en savoir plus lisez son livre « Comment passer au sans gluten » publié aux Editions Thierry Souccar ou allez sur https://www.passiondesaliments.com/

Mais bon ce mercredi soir, il y avait Angleterre/Croatie en demi-finale du mondiale… alors le gluten…

Gilles DESNOIX

6 commentaires

  1. Perplexe je suis. Le gluten est il responsable d’une telle épidémie ?

    Intéressant :
    https://www.lci.fr/societe/allergies-alimentaires-mythes-et-realites-sur-le-gluten-1565989.html

    Et d’après Wiki, «  »Depuis les années 2010, il fait l’objet d’un vaste effet de mode de régimes alimentaires spécialisés « sans gluten » (= « gluten free »), sans réel fondement scientifique ou médical concernant l’utilité de ce régime pour les non intolérants. Cette mode représente un marché de niche très lucratif pour l’industrie agro-alimentaire permettant de pratiquer des prix de vente deux à cinq fois plus élevés » »

    Il semblerait que les effets placébo et nocébo prennent une place de plus en plus importante dans la société, au point que, par exemple :
    https://www.silicon.fr/des-riverains-reclament-le-demontage-dantennes-relais-inactives-35129.html/

    «  » »Certains se plaignent notamment de troubles du sommeil et de saignements de nez. » » alors que l’alimentation en électricité n’était pas effectuée…..

    Alors comment faire la part des choses et ne pas se laisser conditionner ?

    Cordialement

    • C’est une mode parce qu’on en parle ? Ou on en parle parce que c’est une mode ?
      L’intolérance n’est hélas pas la seule maladie liée au gluten : cette pathologie grave reste marginale dans la population, et si le nombre de malades augmente, c’est aussi parce qu’elle est mieux dépistée.

      Mais une autre maladie est officiellement reconnue de puis peu : l’hypersensibilité au gluten non cœliaque.
      Celle-ci touche beaucoup plus de personnes, et est à ce jour très mal dépistée. Donc beaucoup de malades souffrent de divers symptômes, sans en connaître la cause, et connaissent des mois, voire des années d’errance médicale… il faut écouter les milliers de témoignages de ceux qui sont passés par là !

      Des recherches sont en cours pour comprendre cette hypersensibilité, et les scientifiques ont déjà quelques pistes…

      Quant à l’effet placebo : certes, il peut exister… mais quand on dit à un malade du gluten qu’il est victime de la mode, ou que c’est « dans sa tête », je peux vous assurer que ça l’agace profondément !

      Mais je suis d’accord : l’industrie agroalimentaire a trouvé là un marché très lucratif… mais c’est tant mieux pour les malades, car l’offre s’est diversifiée, et ils ont plus de facilité à trouver des produits sans gluten.

      Il ne faut pas chercher à convaincre… mais donner à réfléchir => à chacun de tester 😉

  2. où a-t-on pu donner l’impression d’une épidémie dans l’article? Nous avons relayer le propos de la conférencière sans prendre position… drôle de lecture ou volonté de contredire sans souci de ce qui est vraiment écrit?

  3. Gilles :
    Non, vous n’avez pas « relayer », ni relayé (comment les gens qui écrivent pour le plus grand nombre possible font-ils encore ce genre de fautes qui « piquent » les yeux de ceux qui les détectent ?) l’impression d’une épidémie, et les interrogations de « Curieux » me semblent pertinentes, et bien exposées et argumentées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *