Sanvignes – Jean-Claude Lagrange : « Vous avez fait le bon choix »

Quel maire n’aurait pas plaisir à accueillir les nouveaux arrivants dans sa commune ? A Sanvignes, Jean-Claude Lagrange ne s’en cache pas. Il est même tout surpris que certains aient quitté Salernes dans le Var, Nîmes (Gard) et Tours (Indre et Loire) pour venir s’installer dans sa commune qui est loin d’être d’avoir les charmes de la Provence, entre autres. Un autre a quitté Le Creusot. « J’ai acheté, ici c’est moins cher ». Excuse valable aussi.

« Sur la carte du monde, chacun sait où se trouve Sanvignes » dit sans fausse modestie le maire. Il ajoute avec toujours autant d’aplomb : « Vous avez fait le bon choix ».

Chez les nouveaux arrivants (80) qui ont été pris en compte depuis deux ans (parce que pas de cérémonie à cause de la covid), tous ne viennent pas de contrées éloignées. Certains ont vécu à Sanvignes, sont partis un peu plus loin et sont de retour. On revient toujours à ses premières amours, c’est bien connu.

Sanvignes n’est plus marquée « ville dortoir », « nous nous sommes appliqués à offrir les meilleurs services aux habitants » assure Jean-Claude Lagrange, maire VRP. Il cite aussi le tissu associatif et sportif, « la préférence aux soirées choucroute » d’une de ses adjointes car, « si vous vous sentez bien à Sanvignes, alors vous pourrez faire des tas de choses intéressantes. Vous êtes dans une ville à la campagne ».

La commune n’a toujours pas achevé sa mue, « d’ailleurs nous nous posons beaucoup de questions sur la transformation de la commune. C’est le cas du Liberty, l’ancien bar-hôtel-restaurant, désormais propriété de la ville, qui va devenir un lieu d’échange, doté d’un bistrot ou encore d’une halle aux producteurs au coeur du bourg.

Les nouveaux arrivants découvrent et même s’ils n’étaient que 25, vendredi soir à La Trèche, sous le préau, ils ont apprécié l’accueil du maire, du conseil municipal et des services. Idéal pour parler de choses et d’autres.

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. Même si ça cloche on ne vous diras pas d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs on en discutera.

  2. On sait pourquoi ils quittent ces villes et s’en éloignent, politiquement beaucoup ne peuvent pas exprimer leur ressenti face « caméra » ! Même si la nupe partie de destruction de la culture Française semble être le parti plébiscité par les « Français »….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.