•  

Sanvignes – Grand feu de poubelles en pleine nuit

Encore un brasier cette nuit sur la commune de Sanvignes. D’après un habitant du quartier, la cité Léon Blum, c’est le troisième depuis la mise en place du couvre feu et du confinement donc en trois semaines.
« Mais que fait la police? Qu’attend-elle pour intervenir et démanteler ce groupe d’ados qui terrorisent les habitants … Notre commune est elle devenue un zone de non-droits ? » se pose la question le Sanvignard.
Les violences urbaines se multiplient ces dernières semaines un peu partout en France.
Mâcon la nuit dernière avec le même ca de figure qu’à Montceau-les-Mines où des individus tendent un guet-apens aux pompiers et aux policiers.

7 commentaires

  1. avec un avenir incertain et très assombri la jeunesse confinée s’égare !

  2. Juste un mise au point. Si les politiques avaient du courage il donneraient des directives claires à la police qui exécuterait ceux ci.
    A force de cajoler les minorités en déclarant en permanence qu’ils sont victimes des oubliés de la République et en misère sociale ils n’ont que le retour.
    Ils mordent aujourd’hui la main de ceux qui les ont nourris .
    (…)
    Nous devons et devrons faire face à des faits similaires de plus en plus rudes.
    Le gouvernement a décidé de s’attaquer aux séparatistes et ceux ci sont entrés en rébellion.
    Donc messieurs les biens pensants assumez maintenant ou bien subissez.

    • @Pascal, pourquoi parlez-vous des minorités? Vous connaissez les auteurs de ces faits?
      Vous pensez ces quelques gamins qui ont mis le feu à une poubelle ont écouté le discours de Macron sur le séparatisme religieux?!?
      C’est ridicule et agaçant cette manie d’accuser les gens sans connaître les fauteurs de trouble…

      • Les quelques gamins… vous parlez de ceux qui ont fait fermer la piscine il y a quelques années car ils allaient dégrader celle-ci chaque soir ? Vous parlez de ceux qui ont brûlés déjà plusieurs voitures sur la commune ou bien ceux qui ont déjà mis le feu à plusieurs poubelles et jeter des projectiles sur la police et les pompiers qui venaient sécuriser l’endroit ? Vous voulez nous faire croire qu’il s’agit d’une jeune fille de 10 ans qui a craqué car son verre de lait chaud n’était pas accompagné d’un cookie hier soir ? On le répète encore et encore, être humaniste ce n’est pas être demeuré, ce n’est pas en refusant de nommer les personnes responsables des problèmes que cela va s’arrêter ! Et même si il s’agit de la jeune fille de 10 ans, l’exception ne fait que confirmer la règle. Aucunes représailles adéquates de la justice et des soutiens, que demander de plus.

  3. Avenir incertain ? Je ne pense pas….leur but toucher les aides et surtout ne pas travailler et posséder ce qu’un travailleur n’a pas. Juste ouvrir les yeux sur « leurs moyens de locomotion « 

  4. Les progénitures de cas sociaux ne travaillaient pas en temps normal alors la..Ceux qui ont les fonds pour ouvrir une boîte d’agents de sécurité pour soulagé la police je dis ça comme ça.
    Agents armés pour la légitime défense évidemment😀

  5. JB Bossuet a toujours raison

    Dieu se rit des citoyen(ne)s qui se plaignent des ocnséquences dont ils chérissent les causes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *