Sanvignes – Elle est quand même belle la vie !

Sur une planète qui ne tourne plus forcément très rond. Que depuis mars dernier, même un peu avant, on nous bassine à longueur de journée avec la covid 19, les masques, pas les masques, dépistages, pas dépistages, l’arrivée de la deuxième vague, des experts qui disent tout et son contraire; ajoutez des espèces de tarés qui s’en prennent à des animaux, en l’occurrence à des chevaux et même une ponette comme à Saint-Vallier, un déséquilibré en liberté qui s’acharne sur la porte d’un appartement avant de planter le locataire de deux coups de couteaux, des mecs qui vendent et revendent de la drogue, des poubelles qui brûlent par-ci par-là, des voitures incendiés toujours par l’opération du saint esprit, un loup ou un machin qui lui ressemble qui croque des brebis, alors se retrouver jeudi soir à la Trèche à Sanvignes, remet les neurones à la bonne place.

A croire justement, qu’aujourd’hui, vivre normalement est devenu un luxe. Que de partager un verre entre amis, savourer un bon fromage avec du bon pain, croquer dans une tartine dijonnaise (andouille et moutarde), sont des moments rares, aussi rares que de respirer sans masque.

Mais c’est quoi vivre de nos jours ? Avoir la peur au ventre de tomber malade et qu’avec un peu de chance, une fois à l’hôpital, on parvienne à vous sauver. D’ouvrir sa porte et avant même de dire bonjour, de recevoir une lame dans le corps, de se lever le matin et de pleurer devant sa voiture réduite à un tas de cendre…

Alors quand un jeudi soir, à la Trèche à Sanvignes, un collectif, des associations et une municipalité organisent un marché festif avec des commerçants, des artisans, des artistes, des bénévoles, et que vous passez la plus agréables des soirées, on se dit quand même que la vie est belle.

Si, si,on vous l’assure, ça existe encore.

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. super petit marché
    beaucoup de publicité donc beaucoup de monde
    bien soutenu par monsieur le maire et les conseillers
    bien organisé , bon accueil, convivial, c’était la fête pour tout le monde
    bravo à Thérèse,Elsa,Claire…et aux associations participatives
    Continuez comme cela
    Yves Bonnard
    Avant on avait la même chose à Marigny

  2. Pour que la vie soit simple et paisible, il est nécessaire d’avoir deux ingrédients : une législation cohérente et équitable ; puis des individus qui les respectent sans faille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.