Sanvignes – Collège Roger Vailland : s’exprimer d’un trait

Atelier dessin de presse avec Tibo

Dans le cadre d’un appel à projet au Conseil Départemental, les deux classes de 3ème du collège Roger Vailland à Sanvignes participent à différents ateliers autour de la presse et des médias avec leurs professeurs Mme Pintus, M. Decerle, Mme Poudroux, Mme Jouanneau et Mme Revenu. Ce vendredi 14 février, ils ont rencontré le dessinateur de presse, Thibaut Roy, pour un atelier de 3 heures.

Dans un premier temps, il leur parle de son parcours atypique en montrant les premiers dessins qu’il a réalisés à l’âge de nos collégiens. Et il leur explique que certains dessins lui ont parfois posé des petits soucis avec son lectorat…
Il évoque sa rencontre avec Cabu ou encore Tignous quelques années avant l’effroyable attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015.

Il explique que le dessin de presse est beaucoup plus qu’un simple dessin car il véhicule un message fort pour dénoncer un désaccord, une injustice, pour s’indigner… en règle générale sur un fait d’actualité. Pour Thibaut Roy, il est important de ne mettre que les éléments essentiels pour bien se faire comprendre. Pour cela, il utilise des symboles comme la balance qui évoque la justice, la Marianne pour la France, l’oncle Sam pour les Etats-Unis…
Il passe en revue quelques dessins de presse en précisant que pour bien les comprendre, il est nécessaire parfois d’avoir des références politiques, culturelles, religieuses…en prenant pour exemple des sujets comme le dopage, le virus du Sida, la réforme des retraites, la PMA,…

Et dans un second temps, Thibault Roy les met en activité afin de réaliser un dessin de presse à partir d’un sujet d’actualité qui parle à tous à savoir le coronavirus. Pour cela, il leur distribue des articles de presse sur lesquels les élèves s’appuient afin de réaliser leur dessin sous un angle bien précis, comme par exemple les fake news qui circulent autour de l’épidémie.
L’idée de cet atelier, c’est de montrer qu’on peut exprimer son opinion de différentes manières. Le but d’un dessin de presse est de faire réfléchir, d’émouvoir ou de dénoncer, voire même de provoquer. Quoi qu’il en soit, il ne laisse jamais indifférent.

A noter que ce projet autour de la presse permet la rencontre de nos élèves avec des professionnels des médias comme le photojournaliste Arnaud Finistre ou Nathalie Barbery, coordonnatrice du CLEMI qui viendra début mars pour un atelier sur les Fake News. Les 3ème rencontreront également une classe de seconde du lycée Henri Parriat pour un projet autour de la lecture de l’image à partir de photos de presse.

Article rédigé par Stéphanie Revenu, professeure documentaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.