Sanvignes – Avoir une vision globale de l’urbanisme

Les aménagements de la rue Pierre Brossolette à Sanvignes sont enfin achevés, ce qu’a pu constater David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau lors de sa visite sur le terrain en compagnie du maire, Jean-Claude Lagrange et des élus.

Cette rue a fait l’objet d’une réfection de la chaussée et des trottoirs et de l’aménagement d’une voie centrale banalisée sur le même principe que la rue Philippon à Saint-Vallier mais en nettement mieux. Ce procédé permet de sécuriser la circulation en réduisant la vitesse des véhicules. C’est d’ailleurs une voie très fréquentée qui permet de desservir les Découvertes, c’est-à-dire la zone des lacs à Sanvignes. Le coût des travaux s’élève à 163 000 €.

Cette zone de loisirs justement devrait évoluer dans les années à venir. « Une étude est en cours pour réaliser des hébergements sur ce site » annonce Jean-Claude Lagrange.A définir les emplacements et quels types.

L’occasion aussi pour David Marti d’observer le chantier du parc photovoltaïque implanté entre Saint Amédée et les Fouthiaux qui devrait être opérationnel d’ici le printemps 2021. « Un parc qui produira les besoins en consommation électrique de l’équivalent des communes de Sanvignes et Ciry-le-Noble »  rappelle le maire.

Dernier point de la visite, la rue Léo Lagrange, autre point névralgique de la commune où se trouvent l’école maternelle, la crèche La souris verte et l’espace loisirs. La communauté urbaine a donc procédé à des travaux d’aménagement de sécurité. Ces travaux, d’un montant de 31 100€, ont porté sur la mise en place de trois plateaux ralentisseurs et au passage d’une zone 30 pour un montant de 31 100 €.

Des travaux d’entretien et de réfection sont toujours nécessaires dans une commune, « mais avec le président (David Marti) nous travaillons sur une vision globale de l’urbanisme à Sanvignes » souligne Jean-Claude Lagrange. Penser l’avenir, c’est prévoir le présent.

5 commentaires :

  1. Bravo pour les quilles du passage piétons.
    C’est de l’énarchie ?
    Et les cacas, les canettes, les emballages, les masques, les capotes autour de l’étang…
    Ce sont les autres qui sont crad !

  2. A Enfin
    puisque vous critiquez,presentez vous aux prochaines élections ,et prenez la place du maire

  3. Avec ces fameuses bandes cyclables, on y voit surtout des bagnoles stationnées dessus et les quelques rares personnes en vélo en sont réduites à attendre au cul d’ une voiture que les véhicules qui circulent passent pour poursuivre leur chemin … Une fausse bonne idée.

    • Partiellement d’accord avec vous Coronis :
      Car je ne crois pas que ce soit réellement des « bandes cyclables » : aucune signalisation ne l’indique.
      Ce serait plutôt une sorte de « voie centrale banalisée », inventée récemment par des technocrates (je crois, mais pas vérifié), et qu’à ma connaissance le code de la route ne mentionne pas (mais je ne suis probablement pas « à jour », comme 99,9% des utilisateurs de la route).
      Quand j’y suis passé récemment, il n’y avait aucun panneau indiquant quel sens de circulation avait la priorité, comme c’est l’usage dans les rétrécissements de chaussée.
      Mais ça a pu changer depuis …
      Et quand je pense « rétrécissements de chaussée », je pense aux dangereux « rétrécissements de chaussée » à Blanzy, dans le sens centre AFPA vers Blanzy, dont le dernier, juste avant un virage très serré, vous expose à la collision frontale avec n’importe quel véhicule venant en face en descendant un peu vite de Blanzy, et qui, emporté par l’élan, prendrait son virage en débordant un peu sur sa voie de gauche !
      Bizarrement, je ne crois pas que ce soit déjà arrivé, donc je dois avoir tort de critiquer …

  4. Pourquoi nos élus ne font rien pour réhabiliter les maisons de la mine aux Essarts ? La nature reprend ses droits pour les maisons vides. Ce sera très bientôt du ZOLA. Réhabiliter les Essarts, vous pouvez le faire. Les habitants des Essarts sont des électeurs à ne pas négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.