Santé – L’Igas a rendu son rapport sur l’hôpital de Montceau, compliqué !

Faut-il voir le verre à moitié vide ou a moitié plein après la lecture du rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) qui, à la demande en novembre 2021 d’Olivier Veran, alors ministre de la Santé, a établi un diagnostic et des propositions sur le fonctionnement du groupement hospitalier de territoire (GHT) de Saône-et-Loire Bresse Morvan et plus particulièrement sur mes hôpitaux de Chalon-sur-Saône, Autun et Montceau-les-Mines ?

Il faut savoir que le diagnostic est intervenu au moment où la directrice du GHT, Christine Ungerer, quittait ses fonctions remplacée par Philippe Collange-Campagna qui, très vite, a engagé un changement d’orientation dans la gouvernance. Ainsi, l’Igas a pris en compte l’état des lieux antérieur mais également les actions envisagées avec le nouveau directeur.

L’inspection générale des affaires sociales a donc étudié l’offre de soins sur le territoire et principalement, « dégager les lignes de force communes aux trois établissements (Chalon, Autun, Montceau) en matière de filières médicales, de gouvernance, de ressources humaines et des finances » et d’approfondir les enjeux spécifiques à chacun.

Premier constat, « la mise en place du GHT en 2016, n’a pas permis de résoudre les difficultés anciennes rencontrées par les trois établissements, faute d’une vision médicale claire et partagée ».

Il est indiqué que ces trois établissements principaux, représentent 73% des recettes du GHT et que « leurs difficultés financières remontent à près de vingt ans ».

Le rapport rappelle par ailleurs que « des rivalités anciennes entre les communes, ont constitué dans le passé des obstacles aux tentatives de réorganisation de l’offre hospitalière ». Exemple, l’échec de l’hôpital communautaire.

Que propose l’Igas pour l’hôpital de Montceau ?

En faire un hôpital de proximité afin de répondre aux besoins de santé de la population de son bassin _ en particulier les personnes âgées _ ce qui implique de « développer certaines activités et d’en supprimer d’autres. Pour rappel, Montceau a déjà perdu sa maternité en 2009 et la chirurgie en 2018 :

– transformer les cinq services de médecine spécialisées en quatre services de médecine polyvalente et développer les consultations avancées de spécialités,
– implanter l’unité de soins palliatifs du GHT et créer un pôle territorial d’addictologie,
– ouvrir le plateau technique sur le territoire,
– créer une USLD (unités de soins de longue durée) dans le cadre de la filière territoriale gériatrique,
– supprimer les actes techniques nécessitant un environnement opératoire, en tirant les conséquences de la suppression de
l’autorisation de chirurgie (les activités sont peu nombreuses avec des recettes faibles au regard de charges en personnel importantes),
– fermer l’unité de surveillance continue en anticipant les évolutions des textes réglementant les soins critiques.

Que va-t-il advenir de la cardiologie, la pneumologie sachant que l’oncologie a déjà fermé ses portes ?

Inquiétant également, l’avenir des urgences à la fois à Montceau et au Creusot. L’Igas préconise « d’organiser une mutualisation des urgences en nuit profonde (de minuit à 6h) et bâtir une filière régionale des soins critiques.

Pour le CH Montceau et l’Hôtel Dieu du Creusot; deux scénarios sont possibles _ difficilement compréhensible ! _ , « soit mutualiser sur chacun des deux sites, en nuit profonde, la ligne de garde d’urgentiste entre le service d’urgence et le SMUR en organisant une astreinte médicale mobilisée en cas de sortie SMUR, soit, si le cadre réglementaire en cours de modification évolue en ce sens, aller plus loin en créant une antenne de médecine d’urgence, fermée en nuit profonde, sur l’un des deux sites avec maintien du SMUR.
Pour les soins critiques, la mission propose que la filière territoriale du département de la Saône-et-Loire soit pilotée par le CHU de Dijon, sous l’égide de l’ARS, en intégrant les services de réanimation des CH de Chalon-sur-Saône, de Macon et les établissements qui obtiendront une autorisation d’unité de soins intensifs polyvalents dérogatoire ».

Maternités à Autun et au Creusot, qui va disparaître ?

Dans les mauvaises nouvelles, c’est-à-dire les préconisations de l’Igas, évoquons les maternités du Creusot et d’Autun.

Dans le rapport, il est mentionné que « le PRS (Plan régional de santé) prévoit le maintien de « 2 à 3 » autorisations de gynécologie-obstétrique sur le territoire ». Or ce PRS a été rejeté par toutes les composantes de la société civile et politique en 2018.

Il est question, dans le scénario préférentiel, de conserver celle d’Autun où le nombre d’accouchements est inférieur à 300 par an depuis plusieurs années mais qui couvre une partie du Morvan et joue donc un rôle crucial en terme de couverture géographique et fermer ensuite Le Creusot (500 accouchements par an) avec création d’un CPP (centre périnatal de proximité) comme au CH Montceau.

Il est envisagé dans un scénario de repli, de fermer Autun et maintenir Le Creusot. La rapport indique : « Dans cette hypothèse, il conviendrait de créer un CPP (à Autun) pour le suivi pré et post natal, ouvrir un hébergement temporaire à proximité des maternités du territoire, organiser la prise en charge du risque d’accouchement inopiné avec une astreinte sage-femme pour sécuriser les transports urgents entre le bassin d’Autun et les maternités de Chalon-sur-Saône et du Creusot ».

Toutes ces propositions de l’Igas devront être entérinées par le ministre de la Santé. A moins que d’autres suggestions arrivent suite à ce rapport.

Jean Bernard

39 commentaires :

  1. C’est la mort de l’hôpital de Montceau les Mines !! Et donc d’un atout pour l’installation d’habitant sur le bassin minier.
    L’hôpital va retrouver sa fonction d’antan de MOUROIR. Toute les personnes qui seront pris en charge au ch comprendrons que c’est la fin .
    C’était bien la peine d’agrandir ou de rénover des services pour les fermer. Quid du personnel en trop ? Le service des ressources humaines peut fermer car il est inutile de maintenir celui-ci, c’est un gouffre financier de payer une dizaine de personne pour gérer le peu de personnel. Chalon peut les gérer à distance. Il va devenir difficile de se faire soigner .
    Que fait le député et les Maires de Montceau, Gourdon, Saint vallier , Blanzy… J’espère que les syndicats et la population va se mobiliser…

    • Cher Monsieur…. je crois que vous êtes un peu à côté du problème…. J’ai travaillé 40 ans à la DRH et ce service n’est aucunement responsable du torpillage de l’Hôpital… Cela se voit que vous ne connaissez pas le salaires des agents des Ressources Humaines… Ouvrez les yeux et informez vous correctement… Tous ces bureaucrates comme l’HAS, l’OMS et l’ARS et le gouvernement sont directement impliqués dans la disparition et le bon disfonctionnement de l’Hôpital Public avec toutes les restrictions, du style suppression de finances, de lits, de personnel et de matériel… la T2A et les mesures de ce genre…Le gouffre financier ce sont les paies des directeurs et autres décideurs, de tous ces recrutements à la pelle, bien trop payés et qui sont malheureusement bien plus nombreux que les exécutants… Ne comptez pas sur les députés et politiques qui n’en n’ont strictement rien à faire.. Cela fait plus de 40 ans que cet hôpital est à l’agonie avec des décisions aussi idiotes les unes que les autres…

      • Bonsoir Madame,
        Je suis en partie d’accord avec votre commentaire. Tous ces organismes sont la gangrène de nos petits hôpitaux.
        Par contre lorsque l’hôpital était à St Exupery il n’y avait pas tous ces soucis.
        Bien moins de personnel dans les bureaux ‘j’ y ai travaillé ‘
        Un hôpital qui était très réputé contrairement à ce que l’on appelait’ Galuzot’
        Ma mère y ayant travaillé plus de 30 ans en tant que personnel soignant a pris sa retraite en 1982 et l’hôpital était toujours à St Exupery et en bonne santé ‘l’ hopital’😉
        Donc conclusion il n’y a pas plus de 40 ans que cela va mal c’est sur ce point où je ne suis pas d’accord avec vous.
        Et la fusion fut une très mauvaise idée.
        Cordialement

        • Bonjour Monsieur.. Depuis mon embauche en 1977, on commencait déjà à parler d économie et d éventuel regroupement pour unir les hopitaux dans un but d économie aussi.. cela n a jamais été un mariage bénéfique avec toutes les discordes que cela a entraîné entre les personnels des deux statuts.. la programmation d une fusion avec le Creusot n a pas non plus arrangé les choses.. je maintiens que dès le début de mon embauche les discussions allaient déjà bon train dans l objectif de faire des économies. Finalement c est sur le dos du patient que cela s est réalisé.. et je peux aussi vous certifier que gérer un hôpital avec deux statuts demande aux gens de la DRH de se mettre dans la tête les textes des deux parties.. on a fait notre travail du mieux possible pour éviter un maximum de conflits…

          • Bonjour Madame
            Je ne me permettrai de contester vos dires mais logiquement lorsque l’on réuni deux entités le but devrait être des économies ce qui n’a pas été le cas.
            D’autre part j’ai malheureusement eu à aller rendre visite à une amie et je suis passée par un couloir où il y avait 3 portes accédant je suppose à des bureaux.
            Ces 3 portes étaient nommées ‘FINANCE’ avec bien sûr 3 noms différents de personnes. J’en conclu qu’il y en avait un pour les recettes, un deuxième pour les dépenses et le dernier pour les DÉFICITS
            Ne vous vexez pas c’est de l’humour
            Par contre ‘Alice on lui dit’ bonjour madame.
            Très bonne journée

        • Bonjour Madame,
          Je suis bien d’accord avec vous… La fusion était une très mauvaise idée…. Mais vous savez ce ne sont pas des larbins comme nous qui avons pris ces décisions, ce sont ceux qui ont fait des études à ne plus en finir et qui croient tout savoir… c’est bien eux qui ont dit que cela allait faire des économies…. J’ai bien vu que non… Je voudrais aussi vous rappeler à quoi sert la DRH… A gérer les droits des personnels médicaux et non médicaux, rien à voir avec les finances… La DRH se débrouille avec le budget qu’on veut bien lui attribuer… Et je maintiens ma position… Quand je suis arrivée à l’hôpital, l’Ets avait déjà de gros problèmes de trésorerie, avait déjà demandé des reports pour payer les cotisations sociales…. Les décisions de l’ARS n’ont pas arrangé les choses… Et l’arrivéede St Ex a creusé le trou financier, je dirais le cratère…. La priorité de l’Ets a toujours été le paiement des salaires du personnel public ou privé au détriment des fournisseurs qui étaient payés en dernier….

    • Je suis entièrement d’accord, pas de possibilité de soins en revanche nous avons le même barème d’imposition comme ceux des parisiens.

  2. Il faut fermer cet hôpital et ouvrir un pôle de médecine d’urgence/smur pour faire face au urgence médicale.

  3. Dommage qu’une structure privée ne veuille pas reprendre le centre hospitalier en main mais de toute façon l’ARS aurait fait capoter la reprise. L’ARS est une administration de destruction massive du système de santé publique et privé.

  4. Allô ! Madame Jarrot, l’hôpital va fermer !! Ou êtes vous ?
    Allô ! Monsieur le Député , vous êtes là ?
    Ah bah non, le chef Jupiter a dit chut donc plus de son plus de lumière…

  5. LA COHALITION SOCIALO COMMUNISTE QUI MANIPULE L OPINION DEPUIS PLUS DE 40 ANNS EST LA SEULE RESPONSABLE DU DESASTRE DE LA GESTION DU TERRITOIRE EN MATIERE DE SOINS…. C EST EUX POUR SE FAIRE ELIRE QUI ONT POSE UNE PIERRE FICTIVE DE L HOPITAL COMMUNAUTAIRE EN SACHANT QU ILSN ETAIENT PAS DU TOUT D ACCORD SUR LE PPROJET…….EN PLUS MARTI PRESIDENT DU CREUSOT ET PRESIDENT DE LA CCM A TOUT FAIT POUR QUE L HOTEL DIEU SOIT « PRIVE »……DISONS LA VERITE A STATUT NON LUCRATIF……DONC BENEFICIANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT D AIDE DEGUISE DE L ETAT OU DE COLLECTIVITES…..MAIS AU FAIT COMBIEN SE MONTE LE DEFICIT DE L HOTEL DIEU ???? CE SERAIT INTERESSANT DE SAVOIR …!!!! OUI LE PROBLEME N EST PAS FACILE A RESOUDRE….MAIS IL NE VERRA JAMAIS DE JOURS MEILLEURS TANT QUE LES POLITIQUES PREFERERONS PRIVILEGIER LEUR REELECTION PLUTOT QUE LA SANTE DE LEUR CITOYENS……MAIS J AI BIEN PEUR QU IL SOIT BEAUCOUP TROP TARD……LE TRAIN DU GRAND HOPITAL COMMUNAUTAIRE EST PASSE……!!!!!!BILLARDON……MATHUS…….PHILIBERT…..LAGRANGE…..ET TOUTE LA CLIQUE SOCIALO COMMUNISTE MERCI ……SANS OUBLIER LES SYNDICATS DE GAUCHE ET D EXTREME GAUCHE…..MERCI….!!!!!…….
    ..

    • Je veux bien que Marti ne soit pas un ange mais au moment de la privatisation de l’hôpital ce n’était pas lui, mais Billardon, et si on avait fait comme au creusot à l’époque on serait moins dans la m… aujourd’hui. Et de toute façon ça ne sert à rien de monter l’hôtel dieu contre Montceau alors que le vrai responsable est Chalon, qui veut être en monopole de la région. qui a du mal à remplir son hôpital, qui est en grave déficit, qui a acheté inutilement un hélicoptère alors qu’il n’avait pas les fonds. Bref…. Tout est fait pour être amené à ce qu’un jour il ne reste plus que l’hôpital de Chalon

  6. Fallait y penser au moment de mettre un bulletin dans l urne
    Certains auront ce qu ils ont voulu
    A quand la révolution ?????

  7. Citoyenne de montceau.

    Bien entendu montceau sera encore touché. Dans ces décisions on oubli principalement les malades. Cardio ne dit on pas qu’il faut faire au plus vite donc TRAJETS COURTS la fatigue des patients qui non seulement souffrent mais doivent supporter un trajet parfois long.. Tout ça pour privilégier des médecins, spécialistes. Le serment d’ippocrate est un peu oublié pour tous ces professionnels de la santé.

  8. Bien vu Jean Bernard. J’adore votre « difficilement compréhensible ». J’ai beau travailler la langue française depuis des années, je lis comme vous un certain jargon qui me fait penser à une scène cocasse du magnifique film « Les invasions barbares » de Denys Arcand, scène dans le bureau de la directrice de l’hôpital qui s’achève par une belle liasse de billets dans une valise. À voir et à revoir.
    Pour tous, en français compréhensible, la clarté nécessite de répondre toujours à ces quatre questions : quoi, avec qui, quand et comment.

  9. Vous êtes journaliste, les archives existent et la seule phrase importante de votre analyse pour enchaîner sur un travail communautaire dixit l’informateur « Le rapport rappelle par ailleurs que « des rivalités anciennes entre les communes, ont constitué dans le passé des obstacles aux tentatives de réorganisation de l’offre hospitalière ». Exemple, l’échec de l’hôpital communautaire. » voilà le seul et grand responsable est Billardon qui tire encore et toujours les ficelles au Creusot. N’oublions jamais que la Communauté de l’époque était tenue par 2 maires soi-disant socialistes, vraiment honteux pour nous communautaires, Madame BACHELOT attend toujours, par retour de courrier envoyé au député ANCIAUX, l’offre communautaire. J’ai bien une idée :suffit de virer LIDL au TGV, garder les murs et l’Hôpital communautaire est là…….Je suis d’accord avec Jp mais alors au mot près, ancien syndicaliste nous avons quelques archives où les tours de passe-passe comme le rachat par la ville du creusot de l’hôpital géré par la FONDATION SCHNEIDER dixit le JSL du 14 novembre 2011 « André Billardon, président du Conseil d’Administration de la Fondation de l’Hôtel-Dieu du Creusot « qui signe la vente alors qu’il est maire y’a pas un hic là? comment dit-on en politique « conflit d’intérêt » le pire est que Monsieur MATHUS était favorable à l’HC hé! oui. Quand je lis encore que certains mal intentionnés cherchent des poux dans la tête de MCJ et du député, relisez les archives de l’époque pour éclairer votre lanterne… bravo à Jp votre post mériterait un développement honnête et enfin remettre l’église au milieu du village ( nous avons la vidéo où Mathus signe sur le capot d’une voiture, en zone TGV, l’arrêt de mort du HC , BILLARDON ne lui laissera jamais lire ce qu’il vient de signer, c’est ça le rapport de force en politique…) GZO4

    • Virer Lidl !

      Sérieusement, vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ? C’est en raison de ce genre d »idéologie que les entreprises ne s’implantent pas suffisamment sur le territoire. Les entreprises savent comment elles vont être traité si elles viennent ici !

    • Parlons en des archives ! Ils sont où les dossiers qui avaient été créé à l’époque sur la gestion de l’hôpital ? Pourquoi n’ont-ils jamais vu le jour ? J’imagine que vous en connaissez l’existence 😉
      Tout le monde s’est bien gavé et d’ailleurs, seuls des soignants, désormais à la retraite, osent raconter.
      Cela expliquerai comment aujourd’hui on en est là ! 😉
      Pas de regrets pour ma part, si fermeture il y a. Cela fait bien des années que tout ceux qui peuvent, se dirigent vers d’autres hôpitaux.
      C’est aussi pour cette raison que bcp de services ont fermé.
      Il serait préférable, à mon avis, de développer un grand dispensaire et de faciliter les prise en charge des transports vers des CHU équipés en matériels et personnels compétents.
      Si on conserve la gériatrie, va falloir faire un sacré ménage pour avoir du personnel empathique !
      Nos anciens méritent le respect !

  10. Je suis sceptique quant au pouvoir réel des politiques sur ce plan. Quand on voit que la seule demande de la plupart des Français, c’est la baisse des taxes, des impôts, le dénigrement systématique des services publics… Comment réhabiliter l’hôpital, les hôpitaux pour les mettre au service de tous ?
    C’est facile de jeter la pierre, encore faudrait-il penser à balayer devant sa porte et se demander ce qu’est un citoyen, un citoyen responsable.
    Je précise (est-ce nécessaire ?) que je ne vise aucun des partis politiques !

    • Déjà en faisant comme nos voisins allemands par exemple, en remettant le personnel soignant au cœur du système.

      Pour quelle raison avons nous autant de personnel non soignant dans nos hôpitaux et services de santé ?

      J’ai ma petite, idée, mais elle ne plaît pas à certains vociférateurs qui disent être la République !

  11. IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE 7O % DE LA BAISSE DE LA POPULATION DE SAONE ET LOIRE EST A CREDITER A LA communauté urbaine……!!!! …..130000 HABITANTS PREVUS EN 2000 AVEC 17 COMMUNES POUR EN ARRIVER A : 95000 A PEINE EN 2022……ENCORE BRAVO A LA CLIQUE SOCIALO COMMUNISTE……

    • ah , ces socialos communistes, ils sont responsables de tout, il faudrait les éradiquer…….le réchauffement climatiques, je suis sur que c’est eux.

  12. La mauvaise conscience
    ou
    Faire durer le plaisir pour justifier son forfait !

    Qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage !
    Commencer par restreindre son alimentation , le faire saliver , l’entraver , lui attacher la pierre au cou , avant de le sacrifier !!! C’est : Du sadisme !

    Refaire des années durant , indéfiniment , des plans d »usine à gaz en prétextant combler le déficit , pour se retrouver … en déficit ( ! ) mais avec la moitié des services , la moitié des lits , la moitié des personnels de santé , en insuffisance sanitaire , c’est : Le service public à la population !
    Mais comme « on n’arrête pas le progrès » , on peut maintenant … accoucher dans l’ambulance des pompiers , ou , le fin du fin si on a de la chance , dans un hélicoptère , être transformé en légume par un AVC ou mourir d’une crise cardiaque en voiture , taxi , ou VLM avant d’arriver à destination . Que d’économie ! Grand merci à nos têtes pensantes ! M. Jourdain disait q’ « il faut pour cela avoir fait des études » .

    • Tout cela est théorisé et illustré par Henri Laborit dans « Éloge de la fuite ».
      Pour résumer, tout dépend où chacun se place dans la pyramide hiérarchique sociale et pour quelle place chacun lutte. À répartir entre individus et groupes.
      Lorsque vous placez cette grille de lecture, confirmée par les expériences biologiques et les études neuro scientifiques, vous comprendrez tout.

  13. Désastre sanitaire programmé depuis des décennies par nos politico technocrates de tous bords, locaux mais surtout nationaux.
    Le pire est à venir pour des bassins de vie comme le nôtre.
    Une errance médicale et para médicale est entrain d’émerger laissant sur la route les moins armés pour le combat.Car se faire soigner devient un combat.
    Les soignants sous- payés se tournent vers l’intérim qui ne participe pas à la qualité des soins et à la prise en charge des patients. Les postes sont pourvus certes, mais dans quelles conditions!
    La courbe de l’espérance de vie ascendante jusqu’alors commence à amorcer une descente…….on va me répondre : la faute au Covid mais pas que ……affaire à suivre.
    Et pour conclure, sachons que les suppressions de lit se sont poursuivies durant la pandémie, pandémie qui a pris une tournure alarmante uniquement du fait de manque de lits et de personnel médical!

    Notre hôpital comme tant d’autres est dans l oeil du cyclone d’une politique de m…e.
    Je n’irai plus voter.

  14. enfin ce qui va sauver Montceau et le bassin minier se sont les pistes cyclable, faites et défaites au grès des idées des uns ou des autres comme par hasard la on trouve de l’argent, sans compter certains travaux sur les voies avec démolition et réfaction des ronds points là oui il y a de l’argent

  15. Pour répondre à JP, l hopital de chalon était prévu en remplacement de l ancien vétusté, dite que tout à été fait pour que cela profite à CHALON……oui BILLARDON…..MARTI…..MATHUS……LAGRANGE…..PHILIBERT…..QUINCY……ETC….ETC ….TOUTE LA CLIQUE DE GAUCHE EST LA SEULE RESPONSABLE car avec du courage politique quand l hopital st exupery de Montceau à ferme ,, la question de l hopital communautaire était déjà sur la  » TABLE »
    ….bien avant le projet de chalon….mais …mais il ne fallait surtout pas contrarier l electorat de gauche montcellien et creusotin……ces mêmes personnalités politiques ci dessus ne sont jamais soucies des habitants des autres voitures de la CCM……(…). LEUR seule préoccupation leur réélection……il ne faut chercher à défendre….l indefendable…!!!!

  16. A JP : A regarder par le petit bout de la lorgnette , on voit tomber la pierre mais pas l’avalanche !
    Il faut parfois changer de lunettes pour ne pas être aveuglé par ses opinions politiques personnelles et élargir son champs de vision .
    Même si nous nous débattons , pris au piège dans notre bocal … local , le problème est d’une autre envergure , beaucoup plus vaste , et dépasse très largement les frontières du Bassin Minier et de notre Communauté de Communes .
    Si nos parents et grands-parents ont lutté pour la progression sociale , nous connaissons aujourd’hui la régression des services publics à la population , amorcée depuis déjà plusieurs années et maintenant accélérée . L’expression imagée du monde médical est très parlante : « On arrive à l’os » !
    Nous savons tous qu’un budget n’est pas extensible à volonté et que les « rallonges » ne tombent pas du ciel .
    Gouverner , administrer , gérer , c’est faire le choix des priorités ! Mais pour qui ?

    • A F.C : Discours de politicien, on comprend rien à votre message
      Quelle est la traduction de votre texte ?

    • Le rapport de la cour des comptes sorti avant le début des modifications importantes est clair . Déficit catastrophique avec comme origine que l’on ne peut pas communiquer.
      Donc ensuite les dirigeants ne font que gérer et restructurer au mieux. La vérité n’est pas bonne à entendre, mais il fallait ne pas profiter durant des années. Maintenant oui c’est triste , pas médicalement pour aller à Chalon ou Paray mais pour avoir des visites des proches même si les bus existent. C’est quand même mieux d’être prêt d’un proche hospitalisé. Se mobilier : Oui OK mais il faudra tout dire et partir avec de bonnes demandes et ne pas promettre la lune aux habitants du bassin minier

      • Erreur à la fin du coentaire : SE MOBILISER , et non
        Se mobilier ….excusez moi .

        • Encore et encore une erreur COMMENTAIRE et
          Non coentaire
          reconnaître ses erreurs…

          je le renouvelle : Oui il faudra se MOBILISER car Montceau-les-mines et son bassin sont
          délaissés : autre exemple : maternité à AUTUN ?
          3/4 d’heure depuis Montceau-les-mines et les
          Autres villes voisines .
          L’accouchement se fera dans l’ambulance.
          Je comprends AUTUN avec le Morvan dépourvu
          et c’est très loin pour accoucher aussi , Autun est
          Bien placé. Ici c’était Montceau-les-mines le
          Mieux placé pour Montceau et Le Creusot.
          Autun conservé pour le Morvan.
          Mais supprimé Le Creusot…compliqué.
          Pour TOUT CELA IL FAUDRA la POPULATION
          dans la rue ….INDISPENSABLE

  17. Pour répondre à F.C….Gouverner, administrer, gérer, c est faire le choix des priorités ! Mais pour qui….? ET c est tout simple à la fermeture de St exupery, le choix était : rénover l hopital à Galuzot pour le clan socialo communiste montceau st vallier blanzy et rénovée l hotel dieu pour le clan socialo communiste au creusot……je rappelle que le projet communautaire était sur la table,du terrain était meme disponible à MONTCHANIN vers l ancienne tuilerie très proche de la voué centre à centre….mais diable quelle catastrophe d annoncer cela à son electorat……mieux vaut préserver à chacun son hôpital…..voilà c était les prémices de la décadence des soins suf notre secteur, pour certains ils diront mais cela fait plus de 30 ans c est de l histoire ancienne, on pourrait être d accord …!!!! Mais voilà le désastre est là, avec une amplification que personne ne peut contester c est que notre territoire perd chaque jour des habirants……alors le rapport de l IGAS tient certainement compte de cette réalité et il prévoit, il administré, il gère…..pour certains c est scandaleux ,pour d autre ce n est pas illogique…..Le mal est fait, et si Chalon tire profit de cette situation , Chalon peut remercier ceux qui non pas prévu ou pas voulu prévoir…….l hopital communautaire n à jamais été un dossier secret mais un dossier purement ecarte par choix politique à des fins électorales …….!!!!!!
    …si vous leur posez la question a ces politiciens ou vous dirons que Non……mais ils ne sont pas à un mensonge près….!!!
    .

    • Ah si cela était si simple.
      Sauf que dans notre mille feuilles administratif, chacun peut se déresponsabiliser, réécrire l’histoire à sa convenance et vogue….
      Il s’agit bel et bien d’un problème global où chacun a sa part.
      Rien n’empêche un État d’imposer un hôpital communautaire….. rien n’empêche un administrateur d’imposer la bonne entente.
      Or il se passe bien d’autres choses moins reluisantes avec les flux monétaires mondiaux. Ce n’est pas par pur hasard que les inégalités se creusent de nouveau.
      Et à Abasourdie, mieux vaut des entreprises qualitatives, de la recherche et développement, si Le Creusot a l’air de mieux s’en sortir, c’est que tous les bureaux d’ingénieurs ont été conservés là bas. La richesse ne s’invente pas, elle se construit et se conserve qualitativement. Lidl est du discount bas de gamme pour des salaires bas, l’économie par le moins disant.

      • Et donc les salariés de Lidl, les nombreux salariés de Lidl sont quantités négligeables ?

        Mais si vous chassez Lidl, comme vous dites, à la sauce soviétique, déjà qu’il n’y a quasiment plus que des inactifs sur la région ….

        On se demande qui va pouvoir financer votre hôpital, qui ne servira à rien. Il vaudrait mieux chasser Lidl pour faire un cimetière alors, vous seriez alors beaucoup plus logique.

        Encore une fois, le moi je, le moi je, et encore le moi je. Mais ceux qui bossent pour que vous puissiez vivre dans votre confort personnel, vous vous en foutez.

        Cette région ne peut pas s’en sortit avec des idées comme celle ci.

        • Si, j’ai complété ma phrase en « créant des emplois à haute technicité et valeurs ajoutées »
          Il s’agit de tirer tout le monde vers le haut, mettre le paquet sur la formation artisanale, technologique, scientifique et intellectuelle puis financer les emplois correspondants, et là et seulement là, nous sortirons de la « misère ».
          Donc pas « fermer » mais « transformer ».
          Seul souci : qui financera? Car il faut des millions sinon des milliards pour cela, or, celles et ceux qui les détiennent ne semblent pas très motivés à financer pour des « autres » qu’eux-mêmes !

  18. A Marylin
    Erreur . Je ne suis pas politicien et je crois m’exprimer en Français .
    A J P
    Raccourci saisissant ! Il nous manquait un ouvrage éclairé sur l’histoire locale !

  19. Si des élus ont des compétences en santé, qu’ils s’expriment sur ce sujet, en soutien mais non en décideurs. Tout le monde devrait savoir que c’est le Directeur qui a le pouvoir de décision et non l’inverse. Ce fonctionnement est établi dans de nombreuses villes de France et çà marche.
    Alors oubliez les BILLARDON, MATHUS, PHILIBERT, JARROT et encore plus le CODEF!
    La santé doit être dépolitisée, mais à Montceau c’est tout le contraire et on voit le résultat.
    Professionnels de santé, agissez en votre NOM et valorisez votre savoir, vous le valez bien, la population reconnaitra vos compétences et vous fera confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.