Saint-Vallier – Une affaire très amphigourique ponctuée d’un coup de fusil

C’est compliqué et incompréhensible à la fois, autant dire que l’histoire que nous allons vous conter va peut-être vous sembler justement amphigourique.

A l’origine, il semblerait que le différend oppose deux individus d’une vingtaine d’années suite à la vente d’un véhicule. Un différend qui date de plusieurs semaines, voire même plus. D’après la police de Montceau-les-Mines, l’un des personnages du feuilleton estimait ne pas avoir perçu suffisamment d’argent sur la soi-disant vente du véhicule. Qui devait à qui… Toujours est-il qu’entre ces deux individus la tension montait crescendo et mardi 28 août 2018, celui qui attendait son argent s’est rendu au domicile de celui qui lui en devait à Saint-Vallier, un quartier tout proche de Montceau-les-Mines.

Forcément l’accueil a été froid, même glacial, de quoi refroidir l’ardeur du visiteur surtout quand il a vu son adversaire empoigner un fusil de chasse et tirer en l’air. L’effet a été immédiat, le visiteur a pris peur.

Toutefois la police a été alertée et a placé l’auteur du tir en garde à vue. Elle a même été prolongée avant que le parquet ne décide qu’il puisse comparaître dans la journée au tribunal.

A ce jeune homme, il est reproché la violence volontaire avec arme, la détention d’arme prohibée et d’avoir été en possession d’héroïne (une petite dose).

Voilà comment un différend pour une vente de véhicule se termine au tribunal même si cet achat ne représente pas à elle seule toute cette affaire. C’est amphigourique !

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *