Saint-Vallier – Trafic de drogue, une arrestation à la cité du Bey aux Gautherets

Photo archives.

Ils ont mis le paquet. Il y a précisément une semaine, mardi 2 juin, une centaine de gendarmes sont intervenus à Ciry-le-Noble; Toulon-sur-Arroux, Montceau-les-Mines, Sanvignes et Saint-Vallier pour mettre fin à un important trafic de drogue, indiquait le JSL dans son édition du 5 juin 2020.

Cette opération d’envergure a permis l’arrestation de sept individus qui furent placés en garde à vue, ont reconnu les faits puis relâchés et seront convoqués ultérieurement devant le tribunal.

Parmi ces interventions qui ont eu lieu au petit matin, l’une d’elles s’est déroulée à la cité du Bey à Saint-Vallier, ce quartier des Gautherets longtemps sous les feu des projecteurs.

En effet, les gendarmes sont arrivés vers 5h30, selon nos informations. Ils se sont positionnés aux entrées des immeubles et à partir de 6 heures ont commencé à frapper aux portes. « A cette heure-ci, il n’y a quand même pas grand monde qui est debout » précise un habitant du quartier.

Dans l’immeuble à gauche en arrivant à la cité en remontant vers le city stade, un homme a été vu avec les menottes se faire embarquer par les forces de l’ordre.

A 7h30, l’opération « ramassage » s’achevait.

« Cela n’empêche pas les vendeurs de revenir, on voit toujours des voitures se garer dans le quartier, elles sont cote à cote juste les vitres ouvertes. Il se passe la même chose du côté de Sanvignes, vers le carpodrome au bois du Leu » indique encore notre témoin.

Le « ramassage » a été fait, reste le « grand nettoyage » à effectuer.

Jean Bernard

5 commentaires :

  1. Je ne suis pas étonnés on m’a déjà proposé du shit pendant mon travail dans cette cité
    ( j’ai refuser je fume pas ) Je les vois chaque semaine est souvent les mêmes jeunes …
    le trafic n’est jamais à l’arrêt dans cette cité comme à la ZUP.

  2. Quelle belle bourgade la citée du Bey, un quartier qui était réputé tranquille et on c’est dépêché d’y intégrer ce que l’on pouvait trouver de pire en terme d’individus. On appelle cela du social, c’est cette nouvelle idée absurde pondue par des politiciens hors sol qui consiste à sortir des gens de quartiers chauds en pensant qu’ils vivent dans des ghettos que nous avons créés. En réalité ce sont eux qui créés leurs propre ghettos, veulent vivre ensemble avec leur idéaux et trafiquer ensemble. On déplace donc les problèmes et on amène des loups dans les bergeries pour détruire la tranquillité des habitants.

  3. Que de bêtises ce sont bien des jeunes des gautherets qui se son fait interpeller et même pour certains d’entre eux font partie des vieilles familles des gautherets donc la vraie question est: que s’est il passé ou qu’avons nous loupé pour que nos enfants en soit arriver là?

    • Ce n’est pas ce que l’on peut lire à longueur de pages de journaux et d’années sur la citée ! Des voitures immatriculées on ne sait d’où qui viennent faire des allez retours quotidiens pour trafiquer et des habitants qui n’ont pas tout à fait la même version que la vôtre. Mais si en effet ce sont des habitants « historique » des Gautherets je dirais que l’exception confirme seulement la règle. Arrêtons de ne pas vouloir regarder les problèmes en face et dédouaner en permanence les causeurs de troubles ce n’est en aucun cas une solution, la preuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.