•  

Saint-Vallier – Thierry Mallot totalement isolé avec son groupe santé

Le maire, Alain Philibert.

Le conseiller PS de l’opposition, Thierry Mallot.

Le sujet a été ajouté dans les questions diverses jeudi dernier au conseil municipal de Saint-Vallier par l’intéressé lui-même. Thierry Mallot est un homme persévérant. Seul membre du PS un nouveau visage pou Saint-Vallier, il a pris une nouvelle dimension depuis le début de l’année. Il ne cesse de prendre la parole, interpelle le groupe majoritaire et tient absolument à sa commission santé que le conseil municipal  a adopté malgré l’abstention de toute la majorité qui pensait par ce vote avoir rejeté le voeu du socialiste.

Jeudi soir, Thierry Mallot attaque bille en tête : « Que de temps perdu depuis le 13 février 2019, quelle frilosité de notre municipalité mais surprise ce soir, voire peut-être un espoir puisqu’un voeu relatif à l’évolution du système de santé vient de sortir du chapeau ».

Aucun soutien de la majorité municipale à Thierry Mallot

Le conseiller de l’opposition a-t-il cru un instant que le maire et son équipe allaient lui dérouler le tapis rouge et l’encourager avec insistance à mettre en place son groupe santé ? Et que découvre-t-il jeudi soir ? Le voeu de la majorité qui dénonce les déserts médicaux, demande l’accès aux soins pour tous, la mise en place d’une association véritable de l’ensemble des acteurs concernés (élus, représentants des usagers, médecine de ville, hôpitaux, maison de retraite…), la fin de toute décision arbitraire, sans concertation avec les élus locaux, visant à fermer des services publics hospitaliers, renforcer et valoriser les métiers hospitaliers.

Un peu quand même l’idée dans la grande forme de Thierry Mallot qui se demandait pourquoi le maire, Alain Philibert ne lui apportait aucune réponse pour mettre en place son voeu.

Un temps, le socialiste a cru encore au père Noël. « Dois-je interpréter votre voeu comme un appel à la coopération avec le mien ? »

Naïf Thierry Mallot ou un peu ballot ?

A Thierry Mallot, le maire Alain Philibert et son premier adjoint Richard Taiclet, préfèrent le Codef (collectif de défense des usagers des hôpitaux). « Faites votre groupe de travail, mettez-vous au boulot, mouillez le maillot mais je n’en ferai pas partie » lâche le premier magistrat. « On vous mettra une salle à disposition », ajoute-t-il.

Un jour, je l’aurai marmonne sans doute Thierry Mallot. « Je le ferai ce groupe de santé » confirme-t-il ce week-end. Avec qui ?

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Non, je ne baisserai pas les bras, ce vœu étant légitiment adopté par la municipalité de St Vallier, rien ne s’y opposera!
    La majorité sera certainement très surprise par l’instance qui sera constituée.
    Je redis une fois de plus que mon objectif est d’apporter un éclairage différent afin d’être complémentaire aux autres composantes présentes sur le bassin minier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *