Saint-Vallier – Rue Monge, la rue des songes

Ils ont gardé leur âme d’enfant. Françoise et Martial Gomichon sont la fierté de leurs enfants. Leur maison au 10 rue Monge à Saint-Vallier est une petite merveille d’illumination en cette période de fête.

Certes, la rue Monge n’est pas la plus empruntée à Saint-Vallier mais elle commence à faire parler d’elle. Les automobilistes n’hésitent pas à se détourner pour admirer le spectacle que Martial a réalisé « d’abord pour faire plaisir à ses enfants puis à mes petits-enfants » dit-il.

Tout a commencé il y a une quinzaine d’années. Un bout de guirlande par-là, une figurine par-ci. « Tous les ans, j’ai enrichi mes décorations et là, je pense être arrivé au bout » admet Martial Gomichon.

De nuit, le pavillon scintille de mille feux. Même des images défilent sur les murs. Encore mieux qu’au cinéma.

Et cette année, avec la covid et ses contraintes, les illuminations ont pris encore davantage d’importance. « Ce Noël, nous l’avons tellement attendu, nous voulions lui donner encore plus de magie, que les yeux de nos petits-enfants s’écarquillent en grand » avance Françoise.

La pari est largement réussi. Martial s’est occupé de l’extérieur et Françoise de la déco intérieure et notamment su sapin. Un petit bijou, là encore.

Alors chaque soir jusqu’à 22 heures, le numéro 10 de la rue Monge devient la rue des songes. Même les voisins commencent à s’y mettre. C’est contagieux mais magique.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.