Saint-Vallier – La bataille a fait rage à l’ECLA

Ils ont une imagination débordante. A surprendre autant les professeurs, les parents que les trois membres de la Moustache Academy. La faute précisément à Astien, Mathurin et Ed Wood, des poètes de l’école buissonnière où les mots s’évadent, où la liberté d’expression a du sens.

Des élèves qu’ils ont eu régulièrement sous leur coupe, tant à l’école Marie Curie aux Gautherets, au collège Copernic à Saint-Vallier et au lycée Parriat à Montceau-les-Mines, et qui ont très vite pris du plaisir à jongler avec les mots. S’amuser avec le français est une discipline qui justement demande de la discipline.

Ce travail d’abord effectué en classe dans chaque établissement, il a été restitué sur la scène de l’ECLA à Saint-Vallier. Celles et ceux qui le souhaitent, se provoquent un duel, le haïkus en japonais. « Ceux qui perdent le duel se font hara-kiri, rappelle Ed Wood aux participants. Non, se font une tartine de kiri ». Le ton est donné.

Un côté rouge, un côté noir et chacun déclame son texte avec humour, dérision, poésie. « Carl a les cheveux noirs, maintenant il est blond. Carl a bruni ». Et v’lan, c’est envoyé ! Le jury vote.

« On a la moitié de viande. On a la moitié de pommes de terre. Le hachis parmentier ». Frugal mais excellemment bon.

« Dans la cheminée, de la cendre est déposée. Au revoir mamie ». Plus sombre mais tout aussi efficace pour remporter le duel.

Ils ont été 48 à se lancer dans la bataille dans l’espoir de remporter des lots inestimables. Voyez plutôt : 1 CD de la Moustache Academy, un badge de la Moustache Academy, deux sachets de thé sans les Moustaches Academy et une coupe pour une Moustache Academy. Que du rêve ! Humour, dérision, voilà pourquoi les élèves adhèrent, ça leur colle désormais à la peau.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *