Saint-Vallier – Gaussin et la CUCM, l’entente parfaite

La chaîne d’assemblage des tracteurs Gaussin dans l’ex-bâtiment Konecranes a débuté en octobre dernier sur 8000 m2.  Gaussin accroît sa surface de production sur 28 000 m2.

L’annonce du développement du groupe Gaussin à Saint-Vallier est l’illustration de la réussite du territoire dans sa réindustrialisation et de sa dynamique économique.

 

La réaction de la CUCM – Le groupe Gaussin, pionnier du transport propre et intelligent dédié aux biens et aux personnes, a annoncé dans le cadre de l’accroissement de ses capacités de production, l’installation d’un nouveau site de 28 000 m2 à Saint-Vallier, l’une des 34 communes de la Communauté Urbaine Creusot Montceau. Cette montée en puissance et ce changement de dimension de Gaussin qui s’ancre davantage sur notre territoire, après l’installation de sa filiale Metalliance, traduisent la pertinence de la stratégie économique de la CUCM.

Dans son communiqué de presse le groupe Gaussin mentionne « un site immédiatement disponible avec de grands halls adaptés aux produits Gaussin, parfaitement équipé en moyens de levages, installations industrielles et terrains d’essai ». Cette disponibilité immédiate, est le fruit de la mobilisation de nos dispositifs économiques pour la préservation de l’outil industriel. Nous avons travaillé, la CUCM, notre établissement public foncier (EPF), la SEM pour la coopération industrielle en Bourgogne (SEMCIB), pour le proposer sur le marché des locaux après que le site se soit retrouvé vide à la fermeture de Konecranes », David Marti, Président de la Communauté Urbaine Creusot Montceau.

 

« A la suite de la cessation de l’activité de Konecranes en 2021, il ne fallait surtout pas que ce site devienne une friche industrielle. Son rachat par la Communauté Urbaine Creusot Montceau qui en a confié la réindustrialisation à la SEMCIB a déjà permis l’installation en 2021 par Metalliance de deux chaines de production d’engins fabriqués par le groupe Gaussin. Une stratégie qui a prouvé sa force puisqu’elle profite aujourd’hui à ce grand groupe et renforce l’attractivité du territoire », Jean-Claude Lagrange, Vice-président de la Communauté Urbaine Creusot Montceau et Président de la Semcib.

 

La production sur notre territoire de véhicules lourds électriques et hydrogènes s’inscrit pleinement dans le développement d’une industrie à la pointe de l’innovation.

Un commentaire :

  1. une entente parfaite …mais que dire de l’ex Formopan pourquoi la Semcib .ne se porte pas acquéreur des batiments il faut oser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.