Saint-Vallier – Ehpads : après midi opérette avec Herse IV

« Qui veut du vin ? Buvez ! Buvez !» interroge Mastrilla

« A nous, à nous ! Servez ! Servez ! » répond le chœur

Eh oui, nous sommes dans l’acte 1, scène 1 de « La Périchole» d’Offenbach.

La troupe de Herse IV chante ses airs favoris devant un parterre de résidents des Lys et des Glycines absolument conquis, reprenant en chœur les refrains, battant la mesure.

On n’a pas demandé qui voulait du vin, mais on a distribué avant la séance force jus de fruits. C’est ça le théâtre, l’illusion de….

Il y a d’abord eu la Grande Duchesse de Gérolstein et ses fastes militaires, puis la fille de Mme Angot. Là on quittait Offenbach, Meilhac et Halèvy pour Charles Lecocq, Clairville, Siraudin et Koning. Mais de la grande opérette tout de même.

Dans les deux Ehpads, lorsque l’on donne un après-midi récréatif on ne fait pas les choses à moitié et on invite des artistes de talent. Et surtout le personnel sait mettre l’ambiance et chauffer la salle.

Très jolie, Peu polie,
Possédant un gros magot,
Pas bégueule, Forte en gueule,
Telle était madame Angot.

Enfin toute sa vie, Elle a voyagé, mais
C’est surtout en Turquie
Qu’elle eut un vrai succès;
Malgré ses cinq cents femmes,
Le Sultan, certain soir,
Brûlant de mille flammes,
Lui jeta le mouchoir.

Et tout ça repris en cœur, avec des regards qui se croisent, on retrouve là des sensations de jeunesse, quand on allait écouter de l’opéra au théâtre au Creusot ou à Montceau… il y a longtemps.

En tout cas Herse IV, qui voyage aussi, a eu un vrai succès.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *