Saint-Vallier – Claude Vermorel : « Comment ne pas s’indigner ? »

Le communiqué de Claude Vermorel, habitant de Saint-Vallier, petit fils de l’ancien maire communiste et résistant Jean-Marie Chalot qui fait suite à l’article : le maire embauche son fils à la mairie.

Mon grand père en son temps s’était fâché avec une partie de sa famille parce qu’il n’avait pas voulu recruter une cousine, dans les années 60 à une époque de plein emploi. C’était pour lui un point d’honneur, une frontière morale à ne pas franchir.

J’ai découvert dans la presse que le Maire de Saint-Vallier Alain Philibert avait recruté son propre fils à la mairie. Et depuis de très nombreux habitants me questionnent, aussi je ferai ce bref communiqué pour leur répondre.

Comment dans ces conditions ne pas s’indigner d’une telle faute morale ?

Cette faute morale ne serait-elle pas mâtinée d’une faute administrative et pénale me demande- t-on?

Relativement  à la notion de prise illégale d’intérêt la sévérité des dispositions de l’article 432-12 du Code pénal du code pénal a été mise en évidence  par la juridiction répressive dans de nombreuses affaires reste à savoir si elles sont comparables ?

Cependant sur le plan administratif, le juge de l’excès de pouvoir est compétent pour se déterminer sur la légalité de ce recrutement indépendamment du juge pénal.

Il en a été ainsi jugé dans de nombreux arrêts du conseil d’état et des cours  administratives d’appel.

Vu les réactions d’indignation, je suis évidemment en tant qu’habitant de Saint-Vallier et non en tant qu’avocat disposé à en discuter avec les habitants et responsables politiques locaux de tous bords tant il est vrai qu’à l’heure  de la montée des populismes cette affaire est très grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *