Rousset-Marizy – Center parcs : y’a d’la rumba dans l’air

La démocratie confisquée au Rousset-Marizy, un cadeau à Center parcs.

Communiqué EcoLogicAction 71 – La décision motivée du Conseil municipal de la commune du Rousset-Marizy de mettre fin { l’élaboration d’un PLU est une violation des droits civils les plus élémentaires, un déni de démocratie et un cadeau à Pierre & Vacances-Center Parcs, selon EcoLogicAction 71.
Invoquant « le risque » qu’un nouveau PLU pourrait être « contesté », le Conseil municipal de la commune du Rousset-Marizy a décidé, le 30 octobre 2018, sans la moindre concertation publique, de mettre fin à son élaboration, alors qu’elle avait été prescrite par ce même conseil le 22 décembre 2016. En lieu et place, le Conseil se contentera «d’appliquer le PLU du Rousset sur le site du Rousset, d’appliquer le Règlement national d’urbanisme sur le site de Marizy et d’intégrer l’étude du PLUI de la Communauté de
Communes du Grand Charolais » (voir copie du compte-rendu de la réunion du Conseil municipal en pièce jointe).
Pour EcoLogicAction 71, cette décision est l’expression d’un inacceptable déni de démocratie, ôtant aux citoyens la possibilité d’exprimer leur avis sur le devenir de leur territoire. Il faudra attendre au moins 3 ans avant que l’enquête publique sur le PLUI n’ait lieu, assez de temps pour que Pierre & Vacances obtienne les permis nécessaires pour le Center parcs.
C’est aussi un abandon, une insulte aux habitants de Marizy car c’est mettre aux oubliettes, pour de mauvaises raisons (faciliter l’implantation d’un Center parcs), les spécificités de leur territoire, leur identité-même, en se contentant du Règlement national
d’urbanisme, plus générique et moins contraignant. Après la ZNIEFF 1 de la Forêt du Rousset, c’est au tour du PLU d’être sacrifié sur l’autel de Center parcs.
Et c’est une dépossession, ajoute l’association : décider que dans cette nouvelle commune les règles d’urbanisme resteront telles que prévues avant la fusion, les réguler par des systèmes différents souligne à quel point cette fusion de communes est artificielle, sans aucun souci d’unité ou d’égalité des citoyens devant la loi comme devant les méthodes de gestion de l’administration. Pour l’équipe communale actuelle, le citoyen devient une entité négligeable par rapport à la problématique Center parcs. Et ce sera de pire en pire si ce projet se réalise, du premier coup de pioche au dernier touriste. Les habitants vont finir par constituer un problème.
Dans une lettre adressée au Préfet, EcoLogicAction 71 prie ce dernier d’intervenir auprès du Maire de la commune du Rousset-Marizy pour qu’ait lieu une nouvelle délibération du Conseil municipal motivant sa décision.

CR CM Le Rousset-Marizy 30102018 (1)

Cliquez ci-dessus

4 commentaires

  1. Ce texte est incompréhensible. De la bouillis pure est simple. Aucune pédagogie, aucune vulgarisation, aucune explication sur les tenants et aboutissants, des phrases à rallonge qui ne veulent rien dire, d’autant plus qu’elles sont truffées d’acronymes et de termes techniques non expliqués.
    L’expression étant généralement à l’image de la réflexion, je vous laisse imaginer quel impact ce texte peut avoir auprès de Mr Tout le Monde qui s’informe via ce site.

  2. ce genre de procédé n’est pas nouveau …..

    les maires imitent les « GRANDS » rappelez vous les élections européennes .

    le  » non » l’avait remporté et cela sur un référendum…..

    et on nous a imposé l »EUROPE » et voilà où nous en sommes

  3. la forêt où est prévu l’implantation de Center parc est une forêt d’exploitation , ce qui fait que si Center parc ne s’implante pas , elle sera comme beaucoup d’autres mise a blanc (adieu les sapins). Center parc apportera certains avantages a la commune de se que j’avais pu discuter avec le maire

  4. Attitude indigne de la part de nos élus locaux, à l ‘image des plus grands qui une fois au pouvoir bafouent la démocratie.
    A l’heure de la transition énergétique qui fait couler tant d’encre, ne serait-ce pas à nos politiciens à rayer du paysage ces Center Parcs et autres pollueurs énergivores, en inadéquation totale avec ce que prônent en matière d’écologie nos dirigeants
    On préfère taxer comme pollueur le contribuable qui est obligé de prendre sa voiture tous les jours pour bosser plutôt que ces énormes groupes financiers qui engraissent des actionnaires. CQFD
    Bonne soirée

    Cen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *