Rotary club Montceau – Le travail manuel récompensé

PASSION MECANIQUE: remise du PRIX DU TRAVAIL MANUEL à Jean-François Gambut (les camions anciens) et Flavien Racine (mécano des flippers anciens) jeudi 1er mars 2018 au siège du Rotary club Montceau.

Au service de la restauration du patrimoine industriel
JEAN FRANCOIS GAMBUT : les camions anciens

 

Depuis une vingtaine d’années une quarantaine de véhicules datés de 1941 à 1986 ainsi que la documentation et les objets s’y rapportant sont à son actif.

Quelques pièces remarquables ont été restaurées telles que :
• le Berliet GBC 8 6×6 Sahara : premier camion à traverser le désert de Ténéré puis à ouvrir les lignes transsahariennes destinées à ravitailler les villages et les sites pétroliers. Conduit par Lino Ventura dans le film “100 000 dollars au soleil”, le GBC partage la vedette avec les autres Berliet de Bernard Blier et Jean-Paul Belmondo également présents dans la Galerie.

• le Berliet GLR qui a évolué en conservant toutes ses qualités premières de fiabilité, d’économie et de très grande solidité. Le GLR a été élu camion du siècle.
D’autre part la Galerie présente un atelier de mécanique fourni : rangements, outillages, pièces de rechanges…

En outre la fondation Berliet a mis à disposition de l’association des pièces uniques et inédites : moteur type, prototype de cabine.
Cela permet de faire de cette galerie , un lieu de transmission des connaissances en mécanique et de transmission de cette passion

En sus , restauration des batiments de l’usine Aillot ,pour servir d’atelier et de galerie du camion ancien
Créés en 1872 par Jean-Baptiste Aillot, rue de la République, les Ateliers de constructions Mécaniques J-B Aillot sont transférés en 1885 sur le site actuel acquis dès 1883.
Le site se développe entre 1912 et 1920 (constructions) et 1937-39 (acquisition des Ets. Prudhon).
Spécialisée dans la construction de manomètres, matériel de meunerie et agricole, l’usine s’oriente après 1885 vers la construction de matériel pour l’industrie locale : treuils pour les mines, presses pour la céramique, moules pour les verreries, machine à vapeur,fabrication de cylindres routiers à vapeur, de locomobiles et diverses machines mécaniques… Après 1912, date de la transformation des établissements en société anonyme, les ateliers Aillot développent la sous-traitance pour les établissements Schneider du Creusot et créent une entreprise de travaux publics (siège à Bar-le-Duc) spécialisée dans le cylindrage des routes, utilisant les rouleaux compresseurs produits par les ateliers dès 1897.Après 1945, la société abandonne progressivement la construction de matériel minier et routier au profit de matériel spécialisé

FLAVIEN RACINE,  mécano des flippers anciens

Installé depuis fin 2011 au Puley, Flavien Racine a ouvert il y a cinq ans, son activité de réparateur de vieux flippers de bars. Une activité qu’il est le seul à exercer en Saône-et-Loire. Le trentenaire, surdoué en informatique, explique avoir tout plaqué, par passion pour ce jeu mythique. « J’y joue depuis l’âge de 10 ans. Et il y a un engouement croissant d’un public nostalgique du flipper avec une clientèle à l’aise financièrement, prête à payer chère pour avoir un exemplaire culte. C’est un marché en plein boom ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.