Rock is dead ?

Comme dans le Bassin minier, à Nashville la crise est dans l’air du temps et, à son tour, est frappée de plein fouet. La légendaire marque de guitare Gibson va rendre les clés de la boutique.
La société Gibson, qui a commercialisé son premier instrument en 1902 et dont les modèles ont accompagné les plus grandes stars du rock ( Jeff Beck, Angus Young, Chuck Berry, Jimmy Page…) est en faillite.
C’est peut-être bien le dernier larsen pour le légendaire fabricant de guitares.

La concurrence des fabricants asiatiques bon marché et /ou la fin du mythe Rock’n Roll ?
La crise liée à la concurrence des instruments bon marché venus d’Asie et la fin du mythe des « guitar heroes », supplantés par les acrobates de la platine et de la musique électronique, ont fini par ternir l’éclat de l’étoile de Nashville et ont eu sa peau.
Mais depuis déjà bien longtemps l’éclat de l’étoile était bien terne. Ils sont passés où les « guitar héroes » ? à part certains sortis de la naphtaline qui continuent de tourner des décennies après avoir gravé leurs derniers disques et donnent encore des concerts pour payer leur emprunt immobilier… à part ces vieux snocks, pas beaucoup de nouveautés, de folies et d’audace.
C’est peut-être pourquoi en 2018, moins d’un jeune sur trois écoute du rock quand près d’un jeune sur deux écoute du hip-hop.
A présent, le rock renvoie aux goûts des générations précédentes… le rock arrive en 6e position des styles préférés des 16 /24 ans alors qu’il était en tête il y a dix ans.
Eh oui, les vieilles andouilles ont pris un coup de vieux !

La fin de Gibson sonne probablement le déclin de la grande époque du rock and roll. Force est de constater qu’en tout cas en France avec Kio et BB Brune comme ambassadeur du rock, les guitares asiatiques devraient suffire.

Parole d’Andouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *