Rentrée universitaire – La team campus Creusot Montceau

Jamais la rentrée universitaire sur le territoire Creusot Montceau n’avait réuni tous les acteurs en un même lieu à savoir  le site du futur centre Technopolitain au Creusot. Une image symbolique de surcroît et même atypique.

L’occasion pour Michel Gomes directeur de la mission Économie et Services aux entreprises à la CUCM de préciser que le centre, toujours en chantier de rénovation, devrait ouvrir en septembre 2023. Quant à Jérémy Pinto, vice-président de la CUCM, délégué à l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, il se réjouissait de cette initiative, de voir l’ensemble de la team campus Sud Bourgogne, « redonner de l’élan à l’enseignement supérieur » dans une dimension à la fois humaine et collective « pour construire ensemble la réussite de nos étudiants ».

Cette rentrée universitaire prend également un format social avec des étudiants qui doivent faire face à l’inflation et qui peuvent être accompagnés et trouveront à partir d’octobre prochain, un lieu de rencontre et de vie au restaurant universitaire du Creusot. « Une salle inter associative aménagée par la CUCM » rappelle Jérémy Pinto.

Resserrer les liens entre Montceau et Le Creusot 

Une rentrée universitaire marquée par la présence de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers), basé à l’hôpital de Montceau et au lycée professionnel Claudie Haigneré à Blanzy. Les futurs infirmiers sont des étudiants qui, précise Isabelle Monnot, « se sentent un peu isolés du campus Sud Bourgogne ». Un même sentiment qu’évoque Pascal Villette, nouveau proviseur du lycée Parriat à Montceau-les-Mines, fort de ses 134 étudiants et de ses deux BTS entre autres. « Que nos étudiants ne soient pas mis à part », dit-il quand bien même les propos du vice-président de la CUCM auront pu le rassurer sur « l’engagement de chacun à travailler ensemble pour développer les formations du territoire ». Un message qui n’a pas échappé non plus à Pierre Desoutter, proviseur du lycée professionnel à Blanzy, Claudie Haigneré. « Un lycée professionnel sans formation supérieure est un peu bancal, c’est pourquoi nous nous engageons dans cette dynamique ». Lycée qui propose entre autres, un BTS en maintenance hydraulique associé au Mecateamcluster.

Ce sentiment d’éloignement n’a pas la même profondeur avec les établissements creusotins, en particulier au lycée Léon Blum qui propose quatre BTS notamment un sur l’environnement nucléaire _ présent seulement dans neuf lycée en France _ « en partenariat avec la Marine nationale » note la proviseure, Marie-Isabelle Gautron-Carlot.

Ainsi, l’IUT, l’ESIREM (Ecole supérieure d’ingénieurs numérique et matériaux) et le Centre Condorcet du Creusot ont présenté tour à tour leurs projets dont celui  de la school entreprise, une association à vocation pédagogique tenue par des étudiants avec  des travaux rétribués pour le compte de commanditaires. « C’est une société de services pour le compte d’entreprises du territoire » stipule Florence Marty, directrice adjointe de l’IUT.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.