Rencontre – Michel Cottard, un nerveux minutieux

« Je n’ai que le certificat d’études » dit-il presque gêné devant ses réalisations exposées mercredi à Marigny à l’occasion du marché de l’été. Est-il besoin de faire polytechnique ou l’ENA pour créer ?

« Vous allez parler de moi ! » ajoute-t-il incrédule.

Michel Cottard est ainsi, pas très expansif. Il a ce caractère des anciens agriculteurs, ces paysans a la peau tannée par le soleil et le regard droit comme un épis de blé.

Marigny, il connaît. « J’ai été à l’école ici » précise-t-il et « agriculteur ». Aujourd’hui, avec Mauricette, sa femme, ils habitent Blanzy. Michel a pris sa retraite pour raison de santé et son temps, il le donne à reproduire des maisons atypiques de la région.

« C’est une passion, j’ai un grand besoin de créer qui me sert de thérapie. Je suis un très grand nerveux » explique-t-il. Nerveux, peut-être, minutieux sans aucun doute. Mille heures pour créer une maison de toute pièce, notamment cette très bâtisse, sorte de manoir, du côté de Charbonnat. Parfois moins aussi.

Michel Cottard travaille à partir de photos, réalise la structure en contreplaqué, « non du meduim, c’est plus solide » tient-il à préciser. Pointilleux et minutieux. Les deux font la paire.

A Blanzy, dans son sous-sol, Michel a aménagé un salle d’exposition, une trentaine de maisons y sont exposées. « Vous savez, je ne fais pas ça pour l’orgueil ». D’abord le plaisir et celui de le partager. Alors temps en temps, on vient chez lui comme on va au musée. A regarder des yeux.

Pas pour l’orgueil, ni pour l’argent. « Elles ne sont pas à vendre. Je ne veux pas m’en séparer. Et d’abord, à combien les estimer, difficile de donner un prix ».

A 76 ans, Michel Cottard, « bâtisseur » dans l’âme, a toujours peur d’une chose, « quand je commence, j’ai toujours la hantise de ne pas finir ». Aussi fait-il de la mosaïque. « Mais c’est prenant également ». Pendant ce temps là, Mauricette brode. Ils sont complémentaires et inséparables.

En septembre, les 14 et 15, l’ancien agriculteur participera aux journées du patrimoine à la médiathèque de Blanzy. Belle consécration.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *