Rencontre – Christophe : « Je marche seul »

Combien de fois ne l’avons-nous pas croisé, un coup du côté de la Saule, un autre le long du canal, une fois encore ici où là. Il marche seul.

A croire que Jean-Jacques Goldman et Christophe se sont connus pour écrire et composer:

Je marche seul
Dans les rues qui se donnent
Et la nuit me pardonne, je marche seul
En oubliant les heures,
Je marche seul

Christophe marche, il marche beaucoup. Sac à dos, bermuda, mollets taillés dans le muscle, il avance un peu de manière chaotique mais toujours avec le sourire.

Mais pourquoi marche-t-il autant ? « Parce que j’aime ça » répond-il. Il a commencé il a deux ans, s’est inscrit au club des Pas Toqués à Blanzy et chaque jour, autant que possible, il part de chez lui pour une vingtaine de kilomètres. Des fois plus, des fois moins. « Je suis allé une fois jusqu’à Palinges » dit-il. Puis il nous montre son smartphone sur lequel il comptabilise les distances parcourues. Depuis le 7 juillet, sa moyenne est de 15 km par jour.

Ce dimanche, par exemple, il a quitté son domicile vers midi, a flâné du côté du port et « je pense rentrer chez moi vers 18h ». Et ce malgré la forte chaleur. « Elle ne me dérange pas », assure Christophe.

Marcher, « c’est mon plaisir ». Aussi aimerait-il mettre ses pas sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, « ça me plairait ».

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Bravo Christophe, beaucoup vous moque, mais moi je suis en admiration, mes respect Monsieur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *