Rencontre – A Palinges, le passé revisité de l’ancienne poterie Chèze, une merveille

 

Quelle très belle découverte. Si Ciry-le-Noble peut s’enorgueillir de sa Briqueterie, Palinges a de quoi bomber le torse avec l’ancienne poterie Chèze, véritable trésor datant de 1870.

C’est un autre monde au passé glorieux des potiers qui vivaient le long du canal du Centre et partageait l’essor de la céramique dont la villa Perrusson à Ecuisses en est le plus bel exemple.

A Palinges, la poterie Chèze est encore dans son jus. C’est juste hallucinant de voir encore de nos jours ce que représentait cette industrie, combien les hommes et les femmes de l’époque avaient la capacité de produire des bouteilles, pots ou encore de la tuyauterie en grès grâce à d’immenses fours au nombre de trois dont un qui se dresse, majestueux, sur les bords du canal.

Les héritiers de la poterie Chèze sont bien conscients de l’intérêt historique des lieux qui a périclité peu à peu avant « de fermer définitivement en 1962 » rappelle Jean-Marc Deschamps. Difficile alors de résister aux bouteilles en verre et au plastique.

Au milieu de ces innombrables souvenirs encore debout, sont conservés dans une des pièces de l’usine, empilés le long d’un mur, des crapauds, l’ancêtre de la bouillotte. Qu’en faire ? Laisser le temps faire son oeuvre, que la poussière les recouvre et disparaissent à tout jamais ?

« Nous avons eu l’idée de transformer ces crapauds » raconte Jean-Marc Deschamps. Il n’était pas question que le crapaud devienne aussi gros que le boeuf mais, assurément, un crapaud pouvait se transformer, par exemple, en Crapona Lisa. C’est de la recherche et de l’amusement à la fois pour une dizaine de contributeurs qui laissent aller leur imagination. Des artistes qui ne le sont pas nécessairement et qui se sont regroupés sous le nom des Crapophiles.

Actuellement ils exposent leurs oeuvres dans un bâtiment de la poterie Chèze au lieu-dit le Montet. Cette exposition n’a pas d’équivalent, elle est unique en son genre. Elle est tout simplement extraordinaire. C’est même magique de découvrir Le Silence des Crapauds, le Seigneur des Crapiauds, Crapaud Melon ou encore le Crapmouth, Crap’ Hannibal…

Cette exposition est éphémère. Elle est encore visible jusqu’à dimanche. Elle est ouverte la journée. Allez-y !

Jean Bernard

NDLR : à la demande du propriétaire, nous avons retiré les photos à l’intérieur de la poterie.

Un commentaire :

  1. bravo pour cette expo mais une mise en valeur du four s’impose nettoyage balisage brochure ,un tout pour la commune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.