Régionales – Macron à Nevers, une manoeuvre politique pour le RN

Communiqué de Julien Odoul du Rassemblement National.
Déplacement présidentiel dans la Nièvre : Macron part en campagne pour Thuriot aux frais du contribuable.
Alors que la campagne des élections régionales et départementales bat son plein, le Président de la République se rend ce vendredi 21 mai à Nevers, pour une intervention soi-disant sur la reprise de l’activité culturelle.
Si le soutien à la culture est toujours louable, ce passage présidentiel à Nevers s’apparente plus à une manœuvre politique pour soutenir Denis Thuriot, maire de Nevers, mais surtout tête de liste de La République en Marche aux élections régionales, en grande difficulté.
En effet, alors que la campagne de La République En Marche dans la région patine, ce déplacement à grands renforts de communication signe l’échec de la campagne de Denis Thuriot.
Face à ces manoeuvres électoralistes, Julien Odoul et le Rassemblement National soulignent l’absence de projet d’En Marche pour notre région et rappellent le triste bilan de la sortante, Marie-Guite Dufay, candidate macroniste officieuse : fermetures d’usines, 245.820 chômeurs, insécurité galopante, perte d’attractivité.
Face aux duperies et aux manœuvres des socialistes et des macronistes, le Rassemblement National propose un vrai projet pour une région qui protège.
Sécurité partout et pour tous avec la création d’une police régionale des gares et des transports, soutien aux agriculteurs, aux artisans et aux commerçants, priorité régionale pour les entreprises locales, soutien financier et juridique aux victimes de l’insécurité, démantèlement des éoliennes, 0€ de subventions régionales aux associations pro-migrants ou aux entreprises qui délocalisent et créent du chômage ou encore embauche de 200 médecins salariés pour les campagnes.
Ces mesures concrètes participeront à faire de la Bourgogne Franche-Comté une région qui protège et qui gagne dans la mondialisation, bien loin des manœuvres grossières d’un Président en opération de sauvetage d’une campagne LREM qui ne décolle pas.

2 commentaires

  1. C’est très simpliste de manier des chiffres mais quand on voit ce qu’ est la réalité , la vérité est toute autre :
    – le nombre de chômeurs (même si ce chiffre est important ) ; la BFC est une des régions avec un taux de chômage le moins élevé .
    – l’attractivité : pour la relance de l’industrie après la crise due à la covid ; la BFC est la seconde région en termes de projets retenus par l’état.
    – Démantèlement des éoliennes : Je vais reprendre l’explicatif de la non connaissance des dossiers que le RN lance en l’air pour déclarer des choses impossibles : les contrats signés pour les éoliennes sont des contrats emphytéotiques ; cela veut dire que les terrains sont loués pour un certain nombres d’années (jusqu’à 99 ans possibles) ;pour démanteler les éoliennes ;il faudrait déjà que la région paient le démontage des éoliennes et indemnisent les sociétés ou mairies qui ont signés les contrats et avec quel argent : vous pensez que les propriétaires vont vous faire des cadeaux ??
    Revoyez votre semblant de programme ; les habitants de BFC n’ont que faire des extrémistes.

  2. il ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer .il a la parole facile mais les actes c’est autre chose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *