Régionales – « Ecologistes et Solidaires » s’étonne de la visite de Macron à Nevers

Communiqué de la liste Ecologistes et Solidaires sur le déplacement d’Emmanuel Macron à Nevers vendredi 21 mai 2021.

La culture mérite mieux qu’une visite électorale

Le président de la République Emmanuel Macron sera en déplacement à Nevers, ce vendredi 21 mai, pour évoquer sa politique culturelle et en particulier le « pass culture ».

Nous nous étonnons à plusieurs titres de ce choix.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que la politique culturelle du maire de Nevers ne brille pas par son ambition et se résume à des projets de travaux. Le budget culture de la ville a diminué de 18% cette année. Quant au « pass culture », il a été testé dans 14 départements. Pourquoi donc venir spécifiquement à Nevers ? Qui pourrait faire semblant d’ignorer que ce déplacement est surtout l’occasion de venir soutenir le candidat tête de liste des régionales, à un mois du scrutin ? Ce déplacement sera-t-il compté dans les frais de campagne de M. Thuriot ?
Par ailleurs, les premiers bilans du « pass culture » sont très mauvais. Comme l’a montré Mediapart, neuf mois après le début de l’expérimentation, seulement 25 000 jeunes se sont inscrits et ils n’ont dépensé en moyenne que 100 euros sur les 500, essentiellement pour acheter les fournitures scolaires, et ce, malgré une communication forte pour pousser le téléchargement de l’application.
Le « pass culture » s’apparente surtout à une opération de communication particulièrement onéreuse alors que dans le même temps, l’activité et la création culturelle sortent terriblement précarisées de la crise sanitaire. L’Union Syndicale des employeurs du secteur public du spectacle vivant (USEP-SV) rappelait aux députés : « Nous dénoncerons encore cette année ce qui s’apparente à un entêtement : le Pass culture voit ses crédits augmenter de manière exponentielle alors même que tous, nous savons sa difficulté à se mettre en œuvre, son inadaptation à notre secteur subventionné, et son faible déploiement chez les jeunes visés par le projet. »
La culture n’est pas une marchandise, elle est un bien commun essentiel. Pour la Bourgogne-Franche-Comté, nous nous engageons à consacrer 1,5 % du budget régional à la culture, en particulier par des aides à la création et le soutien à la diversité des productions culturelles, en particulier en milieu rural.
Stéphanie Modde, tête de liste
Nathalie Charvy, tête de liste de la Nièvre et conseillère municipale de Nevers

2 commentaires

  1. quel manipulateur

  2. le Président à le droit de venir ou il veut dans son pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *