Régionales – Le site de Lucy suscite l’intérêt de la liste le Temps des Cerises

Rendez-vous avait été donné samedi devant la centrale de Lucy à Montceau-les-Mines avec Bastien Faudot, tête de liste le Temps des Cerises aux élections régionales les 20 et 27 juin prochains en Bourgogne – Franche-Comté. Mais la pluie en a décidé autrement, alors la rencontre s’est déroulée à la maison des Syndicats, le siège de la CGT.

Si La France Insoumise du bassin montcellien a bien évidemment répondu à l’invitation avec certains de ses candidats aux régionales, pas de trace des communistes qui, eux, ont préféré s’allier à la présidente sortante, la socialiste Marie-Guite Dufay.

Pour rappel,  Le Temps des Cerises, liste de la gauche écologiste, républicaine et sociale regroupe La France Insoumise, la Gauche Républicaine et Socialiste, Ensemble !, Nouvelle Donne, Place Publique, le Parti pour une Écologie Populaire et Sociale, la Gauche Démocratique et Sociale et Génération.s. Pour la Saône-et-Loire, la liste est conduite par le Bressan Denis Lamard.

Dans son programme, cette « nouvelle gauche » a fait de l’écologie l’un de ses principaux sujets de campagne et compte « organiser et planifier les activités humaines permettant de préserver notre écosystème, nos biens communs tels que l’eau, l’air et les forêts ».

Voilà pourquoi, Bastien Faudot est venu à Montceau s’intéresser à la mutation du site de Lucy 3 qui est la propriété de GazelEnergie, une société tchèque. Car effectivement, un projet existe pour ce site, alors que Lucy 2, le plus ancien bâtiment de 1924 va bientôt être détruit d’ici août prochain.

Produire du méthane et de l’hydrogène

Ce projet, Fabien Cornille, président de l’association des Travailleurs de Lucy, est venu l’expliquer à la tête de liste du Temps des Cerises. « Je le présente à qui veut bien le connaître » fait-il savoir.

Fabien Cornille est l’un des trois derniers employés à travailler sur le site de Lucy. « A partir du 15 juin nous serons licenciés » précise-t-il. Ils furent 67 salariés, certains sont partis en pré-retraite, d’autres ont intégré d’autres site du groupe.

Donc sur Lucy, il est possible de produire du méthane et de l’hydrogène, un projet que suit de près la communauté urbaine Creusot Montceau par le biais d’Ecosphère qui doit cofinancer l’étude d’opportunité et de faisabilité. Voilà pourquoi aussi, « l’association est née en octobre 2020 pour favoriser ainsi cette étude et l’espoir de créer une société coopérative d’intérêt collectif  qui permet de réunir de nombreux acteurs autour d’un même projet mais sans la présence des Tchèques » souligne Fabien Cornille.

La mise en place de la production de méthane et d’hydrogène par la combustion de déchets de bois, est de l’ordre de 15 M € et pour l’un et pour l’autre. « Le propriétaire (GazelEnergie) n’est pas contre la revitalisation du site mais sans rien investir » précise encore le président de l’association.

Bastien Faudot a écouté avec beaucoup d’intérêt. « Nous prenons en pleine gueule la désindustrialisation. Nous sommes prêts à mettre 100 M € pour la nationalisation de l’activité General Electric à Belfort » indique-t-il.

Quant à Lucy, il va étudier le dossier.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Dans la mesure ou la CUCM a décidé de faire traiter ses déchets à Chagny (https://linformateurdebourgogne.com/conseil-communautaire-dechets-menagers-en-2023-les-bacs-jaunes-a-torcy-les-bacs-noirs-a-chagny/), il n’y aura pas d’usine d’incinération… Et donc de projet hydrogène d’envergure sur le territoire… Si étude il y a elle est là pour faire patienter le bon peuple et dépenser de l’argent pour rien… Dommage…

  2. La combustion du bois est tres polluante et c est
    Une heresie pour produire de l hydrogene « propre » a partir du bois.

    Pollution aux particules fine notamment (comme ke diesel)

    Montceau etait deja un site pollue par la centrale charbon (souffre notamment) il y a deja une centrale biomasse qui reste polluante.

    Qui sont ces personnes qui ne connaissent rien aux risques de ce qu ils font dans leur travail et pronent des solutions a risque direct pour les populations ?

    Le temps des cerises n a rien d ecologique dans ses idees.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *