•  

Réforme des retraites – La CGT ne relâche jamais la pression

Communiqué CGT bassin montcellien – 

Une réforme qui mettra à mal la retraite des fonctionnaires

La retraite à points : c’est un système qui fera baisser les pensions et travailler plus longtemps, parce qu’il fige le montant des richesses à répartir entre retraité-es… puisque l’objectif premier de cette réforme c’est de faire en sorte que les retraites versées ne dépassent pas 13,8 % du PIB.

Pour les fonctionnaires, la retraite est calculée sur la base de l’échelon occupé pendant les six derniers mois. Avec le nouveau système, la garantie d’une retraite décente avec une visibilité sur le niveau de remplacement du revenu à la retraite par rapport au revenu antérieur disparaîtra.

Les fonctionnaires gagnants avec l’intégration des primes ? Toutes et Tous perdant-e-s !

L’intégration des primes dans l’assiette de cotisation générera des inégalités puisque les primes sont différentes en fonction des différents versants de la Fonction Publique, entre les différentes administrations et catégories. La mise en place de la rémunération au mérite ne fera qu’accroître ces inégalités.

Les agents ayant eu des carrières heurtées comme les femmes, les contractuels, les personnes ayant eu des congés de longue maladie se retrouveront avec des retraites diminuées. Quoi qu’en disent les manipulateurs d’opinions missionnés par le gouvernement sur tous les plateaux télés.

L’âge de départ resterait fixé à 62 ans … mais avec un âge dit « du taux plein » à 64 ans lors du démarrage de la réforme. Selon le rapport Delevoye, il faudrait alors partir en retraite à 64 ans pour percevoir toute sa pension, calculée en fonction du nombre de points acquis. Une décote de 10 % s’appliquerait en cas de départ à 62 ans et de 5 % pour une retraite à 63 ans. Le système « incitera au prolongement de l’activité » avec une surcote de 5 % à 65 ans et 10 % à 66 ans.

Quand on sait que l’espérance de vie sans incapacité, en 2018, est de 64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes. L’espérance de vie sans incapacité correspond au nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes. Alors vouloir repousser toujours l’âge de départ à la retraite lorsque l’on sait que les plus belles années sont en début de retraite !!!

Casser notre système des retraites c’est s’attaquer à un modèle de société qui est notre bien commun depuis plus de 70 ans. Un modèle certes imparfait, mais qui s’efforce de corriger certaines inégalités et qui ne demande qu’à être amélioré.

Devant cette entreprise de démolition de notre système de retraite et la remise en cause profonde de la solidarité nationale, nous ne pouvons rester muets. C’est pour cette raison que nous devons toutes et tous nous mobiliser le 9 Janvier pour forcer le gouvernement à renoncer à cette réforme.

On ne lâche rien !

C’est notre slogan de BONNE ANNEE à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *