Réforme des retraites – CGT : la suite des 10 mensonges

Communiqué de la CGT du bassin montcellien – 

10 MENSONGES SUR LA RÉFORME DES RETRAITES
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10

5) Le système sera meilleur pour les femmes.
FAUX. La prise en compte de l’ensemble de la carrière pour calculer le montant de la pension va conduire à augmenter l’impact des carrières incomplètes ou interrompues, qui touchent malheureusement davantage les femmes que les hommes. De plus, la fin des trimestres va conduire à la suppression des majorations « maternité » aujourd’hui mise en place pour les femmes qui ont des enfants (4 trimestres par enfant). Le gouvernement prétend compenser en introduisant une nouvelle majoration de 5% dès le premier enfant, puis de 2% supplémentaire à partir du troisième enfant. Mais il se garde bien de préciser que celle-ci sera, AU CHOIX, pour l’homme ou la femme et qu’un couple a tout intérêt à majorer la plus forte pension, c’est à dire généralement celle de l’homme. Le gouvernement ne dit pas non plus qu’une telle majoration existe déjà à partir du 3ème enfant et qu’elle est de
10% pour la femme ET pour l’homme. Le système par point pénalisera donc encore plus fortement les familles nombreuses qui disposaient au total de 20% de majoration et qui pourront désormais se répartir seulement 17%. Un recul à relever, initialement prévu pour un départ à 62 ans, la pension de réversion a été ramenée à 55 ans comme aujourd’hui. Pour le reste rien ne change pour l’instant plusieurs points doivent encore être tranchés dans le cadre de la concertation comme ils disent. Pension de réversion = usine à gaz…

6) Cette réforme vise à sauver le système par répartition.
FAUX. Le gouvernement propose de retirer du régime général les salaires au-dessus de 10 000 euros par mois en leur demandant seulement de s’acquitter d’une cotisation de solidarité de 2,8% (qui ne leur donnera aucun droit) au lieu d’une cotisation normale de 28%. Cela a une double conséquence : d’abord, retirer environ 5 milliards d’euros par an au système général, sans jamais préciser comment ils seront compensés alors que le gouvernement prétend faire une réforme pour des raisons financières ; ensuite, contraindre les salariés concernés à se tourner vers des fonds de pension. D’ailleurs, le gouvernement a introduit dans la loi PACTE des dispositifs d’exonérations fiscales pour ce type de fonds, qui coûte environ 1 milliard chaque année au budget de l’état. Le gestionnaire d’actifs BlackRock, dont le président en France s’est vu remettre la légion d’honneur, ne s’y est d’ailleurs pas trompé : dans une note de juin 2019, il saluait déjà une loi qui permettait de «combler les lacunes structurelles des régimes d’épargne retraite volontaire existant ».

7) La valeur des pensions sera garantie par la loi
FAUX. D’abord, il faut se rappeler qu’une loi se modifie facilement en s’appuyant sur des éléments de contexte. Ainsi, s’il suffit de changer la valeur du point, il sera facile de le justifier en raison par exemple d’une crise économique. Mais surtout, la garantie de la valeur du point ne veut surtout pas dire que les pensions ne pourront pas baisser. En effet, l’introduction d’un « âge pivot » permet de faire baisser les pensions sans pour autant changer la valeur du point. En effet, si vous disposez d’un total de X points et que l’âge pivot est fixé à 64 ans, vous pourrez disposer d’une pension de Y euros en partant à cet âge. Mais si le gouvernement recule l’âge pivot à 67 ans comme le prévoit le rapport Delevoye, ce même nombre de X points ne donnera plus droit qu’à une pension de 85% du même montant (puisqu’il y’aura une décote de 5% par année). Le point n’aura donc pas baissé, mais la pension aura été réduite de 15%.

Prochain Rendez-vous => VENDREDI 24 JANVIER 2020 – 14H30 à Montceau-les-Mines.

7 commentaires

  1. Bonjour,

    D’autres moyens pourraient être mis en place:

    pour conforter un système de retraites fondé sur la solidarité et garantissant des pensions qui ne soient pas inférieures au SMIC. notamment de mettre en place des cotisations sociales sur les dividendes versés aux actionnaires. En 2019, les seules entreprises du CAC 40 ont versé un record de 51 milliards de dividendes !

    Aîe ! aîe ! sa majesté n’aimera pas qu’on touche aux portefeuilles de ses potes!

  2. La cgt syndicat subversif. Gangrené par des personnes voulant semer le trouble et le chaos en France. (…)
    Après avoir noyauté les associations les ccas les Municipalités les voici à la tête des syndicat les plus virulents.
    Les frères musulmans dans l’ombre mènent le désordre et l’agitation et tout comme la cgt a participé à la marche de la honte(sous la pression des mêmes) la cgt vous vendra .
    Ne suivez plus ces énergumènes qui sonte noyautés par des individus qui n’ont qu’une idée détruire notre République afin de nous asservir.
    Les cegètistes complice de l’ordre nouveau.

  3. Chère CGT,
    Pourrait on avoir les sources qui ont amené à cette pubication ?

  4. Les trimestres de maternité actuels ne servent à rien aux femmes qui ont toujours travaillé et de plus, aucune majoration n’existe si vous n’avez pas élevé trois enfants ! Il faut arrêter de dire n’importe quoi sur le système actuel qui comporte de nombreuses injustices et dont le calcul est tellement complexe qu’il est impossible de prévoir le montant de sa retraite… et je ne parle même pas de la mauvaise foi de l’URSSAF et du dialogue inexistant avec l’administration chargée des retraites !

  5. Et pour donner le change ,voilà la contradiction :
    – 5 le système sera plus avantageux pour les femmes : VRAI
    actuellement :
    o les droits sont inégaux entre les femmes salariés et les femmes fonctionnaires (8 trimestres contre 2)
    o la majoration de pensions pour les parents de 3 enfants bénéficie principalement aux hommes (66%)
    o la majoration pour 3 enfants pour les régimes AGIRC etARRCO sont de 10% maxi(on ne cumule pas les 2 régimes )
    avec la réforme :
    + les salariées et les fonctionnaires auront les mêmes droits car elles cotiseront dès le premier euro
    + la majoration pourra être attribuée à l’un ou à l’autre ou partagée , par défaut à la femme
    + la majoration pour 3 enfants sera de donc de 17% de points supplémentaires contre 10% actuellement
    Il suffit de se renseigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *