•  

Rassemblement National – Les quartiers accélèrent les provocations

Communiqué du Rassemblement National de Saône-et-Loire.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les pompiers de Mâcon ainsi que les forces de l’ordre ont été caillassés, puis ont subi des tirs de mortiers dans un guet-apens entrepris par les racailles du quartier des Saugeraies. Un peu plus tôt dans la soirée, des tentatives d’embrasements ont éclaté rue Winston Churchill et rue Jules Ferry à Chalon-sur-Saône, puis à Torcy et aux Creusot. La semaine dernière, c’était un guet-apens à Montceau-les-Mines.

Ces actes inqualifiables sont loin d’être isolés sur le département. Ils témoignent du mépris des voyous et des bandes pour l’autorité de l’État, ses représentants et du système républicain. Il ne s’agit plus de faits-divers, mais d’une provocation permanente.

Depuis 40 ans, les classes politiques de droite comme de gauche, qui se sont succédées aux responsabilités à l’échelle nationale comme locale, sont coupables de ses provocations par leurs inactions en amont. Ils ont laissé les quartiers se gangréner par la racaille, la délinquance et les trafics en tout genre. Pire encore, le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, représentant le gouvernement annonce que la France n’ai pas un coupe gorge et pourtant, les guets-apens dans les zones de non-droit sont bien une réalité en Saône-et-Loire.

Cessons d’être les éternelles victimes de ces racailles !

Nous devons avoir la main ferme et rétablir l’ordre dans ces quartiers et… très vite ! La tolérance ZÉRO doit être mise en place ainsi que la fin du laxisme judiciaire. Quand aux délinquants mineurs récidivistes, nous devons responsabiliser les parents par la suppression du versement des aides sociales en cas de carence éducative manifeste.

Le Rassemblement National est le seul parti à proposer, et surtout sera le seul une fois aux responsabilités, à lutter contre le laxisme et contre l’impunité, à remettre de la justice et surtout restaurer la paix dans nos quartiers et dans notre pays. C’est-à-dire la sécurité pour chacun d’entre nous !

 

Aurélien Dutremble

Responsable Départemental du Rassemblement National de Saône-et-Loire

5 commentaires

  1. Quand pense Lilian Noirot de l’article du RN? Est-il d’accord

  2. Rien qu’au niveau européen, sortir de l’UE, fermer les
    frontières, remettre les francs, ça serait un gros retour en arrière.
    Ils sont pas crédible pour un sous, ils font de gros score ces dernières années sur le désespoir et la misère des gens, en les aveuglants avec la haine des étrangers qui seraient la source de tous les maux.
    Si l’économie était en forme, on en entendrais même pas parler, ils ont rien d’intéressant à proposer.

    • Et qui donc a torpillé l’économie depuis 81..en torpillant les entreprises de charges,pour l’assistanat à tour de bras….Quant à remettre les francs..vous n’avez certainement l’ancien programme du FN..en 2012…il s’agissait de remettre un franc,d’une valeur pratiquement équivalente au dollar US et l’euro actuel..donc rien à voir avec un recul de 40 ans…

      • Tiens , vous revenez à l’année 81; ah oui c’est vrai les « immigrés » sont arrivés à cet époque !! Mais vous êtes au 36ème dessous ; depuis les années 30 il y a des personnes qui sont venus en France pour travailler , faire des travaux que certains ne voulaient pas faire car trop difficile ou trop dur. Alors vos remarques sur l’immigration sont un peu voire beaucoup déplacées et orientées .Pour ce qui est de remettre le franc avec une valeur identique au dollar ou à l’euro , aucun avantage d’autant qu’il faudrait sortir de l’ Europe et la France (Pilier de l’Europe avec l’Allemagne) ne sortira JAMAIS de cet organisation.

  3. les mesures du RN sont aujourd'hui nettement insuffisantes

    ce que preconise le RN n’aura plus beaucoup d’incidence pour renverser 40 ans d’immigration de masse et d’islamogauchisme, seul un retour en arrière peut nous en sortir; il faut beaucoup plus qu’un RN maintenant nous sommes au point de rupture mais toujours aucun politique visible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *