•  

Projets de fermetures de classes – Les communistes disent « non »

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Non aux fermetures des classes !

Plusieurs fermetures de classes sont envisagées dans les écoles du Bassin minier par le Directeur académique : Jacques Prévert à Le Plessis, Suzanne Valadon au Bois Roulot, Louis Aragon à La Bruyère, Joliot Curie à Saint Vallier. Sur l’ensemble des écoles en Saône-et-Loire 45 fermetures sont annoncées contre seulement 23 ouvertures !

Sébastien Jumel député PCF s’exprimait récemment à l’Assemblée Nationale.

« … la crise sanitaire que nous traversons a révélé – comme jamais – le besoin de proximité et de présence physique, (…) mais aussi d’effectifs à dimension humaine, non seulement pour respecter les gestes barrières, mais également pour se donner les moyens de réparer l’ascenseur social de la République.

Or le sentiment que nous avons partout dans nos territoires – chez moi en Normandie, comme en Seine-Saint-Denis, dans le Puy-de-Dôme ou dans l’Allier, comme partout dans les communes rurales ou dans les quartiers populaires où la disparition des zones d’éducation prioritaire a laissé les écoles orphelines –, c’est que les inspections bâtonnent à la craie. Classes fermées, dotation horaire globale supprimée dans le second degré : une saignée est en préparation, comme s’il s’agissait de rattraper, à l’envers, la pause imposée par le confinement l’an dernier. Cette saignée complique nos efforts d’inclusion scolaire.

Alors que les familles, la communauté éducative dans son ensemble et les élus ont joué le jeu pour rouvrir les écoles, alors que nous allons débattre pendant quinze jours de la nécessité de réarmer la République, comment ne pas envisager un moratoire contre toute fermeture de classe non consentie ? Devant le tableau noir de la crise qui broie des vies, qui sacrifie toute une génération, qui aggrave les inégalités sociales et territoriales, allez-vous avoir – « quoi qu’il en coûte » – la sagesse de renoncer à la saignée de l’éducation nationale ? »

Mobilisons-nous pour le maintien de nos classes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *