Présidentielle 2022 – Les communistes au secours des services publics

La centrale Lucy à Montceau-les-Mines.

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Services publics : fermeture, fermeture, fermeture…

Notre Bassin minier connaît depuis un certain temps des fermetures des services publics.

2006 – Centre Hospitaliers- Transformation de l’Unité Soins intensifs en Soins continus, avec une baisse du forfait pour le CH à partir de 2007 d’environ 400 00 euros.

2008 – Justice de proximité – En décembre 2007, sollicité par Mme la Préfète pour donner son avis sur la réforme de la carte judiciaire prévoyant la suppression du Tribunal d’Instance et du Conseil des Prud’hommes de Montceau-les-Mines, le Conseil municipal avait donné à l’unanimité un avis négatif. En février 2008 le journal officiel publiait la liste des 319 Tribunaux supprimés.

2009 – Centres Hospitaliers – La mise en œuvre du Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) entre Montceau-les-Mines et Le Creusot a été un échec total pour les deux Centres Hospitaliers : diminution des personnels, perte de patients, éloignement de l’offre de soins, maintien des « déficits » et… abandon du projet de construction du nouvel hôpital communautaire. Le GCS a supprimé plusieurs services à Montceau-les-Mines, notamment la maternité, le service de pédiatrie et les urgence pédiatriques.

2014 – Energie – Les centrales thermiques, comme la centrale de Lucy la seule en Bourgogne, assuraient les consommations de pointe. Ces centrales contribuaient à l’économie locale et nationale. La Direction d’E.On France décidait d’arrêter la centrale de Lucy au 31 mars 2014.

2017 – 2021 -Education – Tous les ans nous sommes confrontés à des fermetures des classes notamment à Montceau-les-Mines et à Saint Vallier.

2018 – Centre Hospitalier – Fermeture du Service de Chirurgie générale et ambulatoire.

2021 – 2022 – Centre des FINANCES PUBLIQUES – Fermeture du Service des Impôts des particuliers. Fermeture de la Trésorerie.

Avec Fabien Roussel, candidat PCF à l’élection présidentielle, nous proposons le développement des services publics : 100 000 emplois à l’hôpital public, 90 000 emplois à l’Education nationale,…

Les services publics ont à répondre à la satisfaction des besoins des populations et à l’intérêt général. Ils doivent donc être préservés de toute soumission à des intérêts privés comme aux marchés financiers. L’éducation, la santé, la protection sociale, la recherche, l’énergie, l’eau, les transports, les télécommunications, le crédit, le logement, la Poste, la sécurité et la justice doivent être protégés comme notre patrimoine commun car ils assurent les conditions de l’égalité et de la citoyenneté. Au plan européen et mondial, il faut agir pour une harmonisation par le haut des services publics et le développement de coopérations publiques solidaires. Les communistes sont solidaires des combats de toutes celles et de tous ceux qui s’engagent en faveur de la défense des services publics. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.