Conseils – Ne pas tomber malade, c’est possible

Le grand oublié de la crise :  

Et pourtant la clé de notre santé :

notre précieux système immunitaire!

 

Tout est une question de terrain , comme le disait Antoine Béchamp, et non une question de virus ou de bactéries.

 

Cela signifie que face à une agression virale, nous ne sommes pas égaux; certains seront asymptômatiques, d’autres développeront des symptômes plus ou moins importants, et parfois, rarement certes et heureusement, les plus faibles en mourront. (0,05% en moyenne pour la COVID par exemple)

 

Mais il y a une bonne nouvelle qui devrait tous nous rassurer et faire la Une de la presse internationale :

 

Le système immunitaire peut être renforcé, et cela peut même nous rendre invincibles face à ce méchant virus.

 

Voici quelques conseils qui vous permettront de passer l’hiver sans inquiétude.

 

 

  • Vous êtes en bonne santé mais souhaitez vous protéger :

 

Voici la liste des compléments alimentaires à prendre tout l’hiver :

 

Vitamine C liposomale de préférence : 500mg à 1g par jour

Pidolate de zinc : 50 mg par jour

Vitamine D3 : 2000 ui par jour

Magnésium sous forme de bisglycinate + Vitamine B6  pour l’assimilation.

 

Oscillococcinum : 1 dose par semaine

 

Alternez des cures de propolis, gelée royale, pollen, astragale, échinacée, quercétine, miel de Manuka…. 

 

Nettoyer votre nez chaque jour avec de l’eau de mer 

Avant de sortir, une pulvérisation dans chaque narine d’un spray propolis et/ou huiles essentielles.

 

Si vous sortez dans des milieux très ou trop peuplés , le soir faites une inhalation avec ou sans huile essentielles (la chaleur tue les virus) :

 

Les huiles essentielles à privilégier sont par exemple :

l’eucalyptus radiata (sphére ORL supérieure), l’eucalyptus globulus (sphère pulmonaire), Tea tree (anti- viral/antibactérien), Ravintsara (anti viral) Niaouli (anti viral), Lavande vraie officinale (antiseptique et anti stress).

 

Buvez des tisanes de thym

 

Aérez votre maison trois fois par jour, et vaporisez des huiles essentielles (quand les animaux ne sont pas là)

Après chaque passage aux toilettes,  vaporisez avec un spray naturel  à base d’huiles essentielles.

 

  • Vous ressentez les premiers signes d’un état grippal :

 

Il est impératif de savoir reconnaître les premiers signes : Apprenez à vous connaître, vous êtes votre unique médecin et vous avez la capacité de vous auto guérir si vous êtes à l’écoute et si vous vous faites confiance avant tout.

Ne manquez pas le premier signe car la reproduction virale est très rapide :

Ils peuvent être variables selon les personnes : maux de tête même très léger, un éternuement (même un seul), des douleurs mêmes légères dorsales, articulaires ou autres….

 

J’insiste : Ecoutez votre corps car il vous parle.

 

Mobilisez toutes les voies d’administration :

 

Voie orale : 

 

Choisissez un antibiotique naturel parmis les suivants, seuls ou en association :

Extrait de pépins de pamplemousse

Huile d’origan en capsules

Argent colloîdal 

 

Voie nasale : 

Bains chauds , de vapeur avec ou sans huiles essentielles

Respirer du chaud avec ou sans huiles essentielles

 

Voie transcutanée :

 

Baume de massage style vaporub, à appliquer sur la poitrine, dans le dos, sous la plante des pieds.

 

Voie rectale :

 

Suppositoires à base d’huile essentielles, niaouli / eucalyptus…

 

Gorge : Spray à base d’argent colloidal et/ ou huiles essentielles / propolis.

 

Continuer jusqu’à disparition des signes .

 

  • Vous êtes affaibli et épuisé  par cet état “grippal” :

 

En plus de vos compléments préventifs pour retrouver de l’énergie choisissez parmis les produits suivants et faites en une cure :

Spiruline, Astragale, Chlorella (Nubiocell : une ampoule par jour pendant dix jours) , Klamath, Plasma de Quinton…

 

N’oubliez pas un fluidifiant sanguin pour améliorer la circulation que le virus peut mettre à mal : Gingko Biloba, oméga 3, Co enzyme Q10….

 

Ayez confiance : Vous avez le pouvoir de vous guérir , et c’est l’unique vérité !

 

Je vous souhaite un hiver serein .

 

La Fée Quinacée

(Ces conseils ne se substituent en aucun cas à une visite médicale et ne tiennent pas compte des interactions éventuelles avec un traitement médicamenteux)

 

7 commentaires :

  1. Le sorcier marabouteur

    Et bien sûr, je suppose que « La Fée Quinacée » peut vous procurer toutes ces substances moyennant un prix raisonnable !

    Quand la pub ne dit pas son nom …

    • Chacun ses priorités quand la santé n’a pas de prix. La Sécurité dite Sociale a épuisé ses stocks de remboursements, il faut faire avec les moyens du bord.

  2. Bonjour,
    Une vrai armoire à pharmacie, homéopathique.
    De bonnes choses, mais pour moi, il manque une chose essentielle : prendre l’air.
    Mon conseil (ça n’engage que moi) : sortez chaque jour un peu, et au moins une fois par semaine, aérez vous plus longtemps (au moins une demi journée), faites une longue marche dans un lieu en hauteur, comme Uchon, le Haut Folin …, promenez vous dans une forêt de conifères, respirez l’air pur, et si vous rencontrez un ruisseau aux eaux limpides, immergez vous quelques secondes, même si l’eau est froide, cela stimule votre système immunitaire.
    N’oubliez pas faire le plein de vitamines en consommant des produits naturels, mangez du miel (des productions locales évidemment) et si le Soleil se montre, exposez vous le plus complètement possible (à cette saison, il ne vous fera que du bien et rechargera votre organisme en vitamine D).
    Une vie saine, des produits sains, pour rester en bonne santé et respectez les gestes barrières pour éviter tous les virus qui traînent.
    Joyeuses fêtes et bonne santé à tous.

  3. Bien sûr Snoopy que nous allons vivre toutes ces journées qui nous séparent de la fin de notre voyage sur cette magnifique planète en croquant la vie à pleines dents, heureux de bénéficier de ce que la nature nous offre pour préserver notre santé sans chimique pulvérisé.
    Merci La Fée Quinacée pour ces précieux conseils (testés depuis quelques décennies et qui marchent bel et bien). Ça change un peu de lire de belles réalités.

  4. Je voudrais bien connaître le coût de tout cela, cette liste n’est sans doute pas à la portée de toutes les bourses ! Cette longue énumération me laisse dubitatif : quelles interférences avec l’alimentation ? Avec les médicaments ? Et l’abus des « huiles essentielles » qui provoque des allergies, c’est connu ? Si l’on doit vérifier que les animaux ne soient pas là, ce n’est pas inoffensif pour les humains !!! Non, vraiment, il vaut mieux sortir tous les jours et par tous les temps, aérer souvent et manger équilibré. Si l’on mange diversifié, pas de carence possible !

    • Pour connaître le coût ? Il faut s’y intéresser ! Avoir l’envie de se soigner plus naturellement.
      Sortir, par tous les temps, bien sûr, mais tout le monde n’a pas ce temps nécessaire peut-être, pas les conditions physiques, peut être.
      Pensez vous qu’il y aurait beaucoup d’interférences avec l’alimentation ? Peut être car il y a alimentation et alimentation.
      Avec les médicaments ! ce sont plutôt les médicaments qui vont interférer !
      Les huiles essentielles provoquent des allergies ! Comme les cacahuètes !! Bien sûr qu’il faut savoir les utiliser ! Bien sûr qu’il ne faut pas en abuser ! C’est comme l’alcool, si on abuse, c’est pas des allergies !! c’est pire encore !!
      Mais pourquoi contester et critiquer tant que l’on est pas capable d’essayer avec les conseils, l’aide de vrais professionnels de la santé formés pour cela ?
      Tout concilier est possible ! Médicaments dont certaines personnes ne peuvent se passer en raison de leur grave pathologies, sport et produits naturels pour compléter.
      Chacun restant maître de sa santé et de ses moyens en tout domaine.

  5. Merci à la « La Fée Quinacée » pour ce partage d’informations. C’est le début d’un chemin de bienveillance qui permet à la fraternité de reprendre sa place dans notre démocratie mise à mal par une culture de valorisation de la médiocrité.

    Votre modeste initiative n’en est pas moins pleine de bon sens et s’appuie sur de l’expérience et des compétences. Rien n’est figé, et certainement pas le savoir. Laissons progresser cette façon d’aborder les difficultés sanitaires et sociales afin de compléter et d’améliorer notre connaissance collective.

    Une pensée pour tous ceux qui n’ont pas le temps, dont les repères sont faussés par la peur et les pressions, aussi ceux confrontés aux difficultés éprouvantes du quotidien. Donner à tous les moyens de préserver leur santé, en confiance, reste à construire. Un autre chemin est là, devant nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.