Politique – La relation complexe à la vérité

« L’affaire Wauquiez » fait réagir de tous les côtés. Certes, nous n’étions pas là pour entendre les propos du président de LR devant les élèves d’une école de management de Lyon quand il aurait dit que Nicolas Sarkozy plaçait ses ministres sur écoute ou que Emmanuel Macron avait mis en place une cellule de démolition de François Fillon.

Certains se glosent de ce tintamarre médiatique, d’autres mettent en cause la déontologie des journalistes. Au-delà de ceux qui pensent mieux que les autres, il apparaît surtout et ce n’est pas nouveau, qu’entre les politiques et la presse, les relations se tendent dès qu’un caillou vient se glisser dans la chaussure d’un personnage politique.

Appelons cela la relation complexe à la vérité.

Il en va de même sur le Bassin minier. Aux LR, un micro parti a vu le jour, Le rassemblement pour le Bassin minier avec à sa tête Christiane Therry qui fut la suppléante de Gilles Platret aux dernières législatives de la 5e circonscription (Montceau-Chalon). Une première réunion a eu lieu à Saint-Vallier le 17 janvier 2018 mais sans Gilles Platret. « Il reviendra en février » nous avait-on dit.

Effectivement, la date arrêtée fut celle du 15 février 2018 à la salle des fêtes de la piscine à Montceau-les-Mines. Nous le savions et une invitation nous a été adressée. « Pas de chez nous » s’offusquait Christiane Therry qui, au téléphone, nous pria de rester à la maison. « C’est une soirée privée ».

Dès lors, la chasse au délateur s’ouvrait. « Donnez-nous le nom de la personne qui vous a envoyé l’invitation ». Voilà une méthode passée de mode !

Pas de presse donc « parce qu’il est inutile de remettre de l’huile sur le feu » soulignait un proche du micro parti de LR. En somme il ne fallait pas agacer davantage Marie-Claude Jarrot, madame le maire de Montceau-les-Mines, elle-même LR mais qui voyait avec la naissance de LRBM un moyen « de me nuire » nous disait-elle.

Parce que, aussi, les municipales se profilent, que Marie-Claude Jarrot a d’ores et déjà annoncé sa candidature pour 2020 sur une liste « sans étiquette » et qu’il est peut-être « judicieux de laisser faire car elle est la seule élue de droite d’une des quatre grandes communes du Bassin minier » admettait un autre sympathisant de LRBM. Peur de perdre Montceau sachant qu’il sera difficile de gagner Saint-Vallier, Blanzy et Sanvignes?

Le paradoxe dans tout cela, « nous allons faire une conférence de presse » assurait encore aujourd’hui (lundi 19 février 2018) Christiane Therry, « parce que les gens ne savent pas qui nous sommes, ce que nous allons faire et avec qui ».

Se taire ou parler? voilà une bonne question. Les réponses tardent souvent à venir. En « off » ou pas? Ou la relation complexe à la vérité.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Mme jarrot ne vas pas tarder de nous faire une wauquiez😁!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *