Politique – Debout la France : Lilian Noirot arrive, Samuel Brandily claque la porte

La pilule est difficile à passer, d’ailleurs elle ne passe pas du tout. Samuel Brandily l’a en travers de la gorge. L’arrivée de Lilian Noirot au sein de Debout la France qui sera officialisée ce samedi 8 septembre 2018 à Louhans l’insupporte au point qu’il a décidé de quitter le parti de Dupont-Aignan.

« Olivier Damien (secrétaire départemental Debout la France 71) fait entrer le loup dans la bergerie » estime Samuel Brandily qui, jusque là, était délégué de la 5e circonscription (Chalon/Montceau).

Depuis sa démission des Patriotes et ex FN (aujourd’hui Rassemblement national), Lilian Noirot, conseiller municipal à Montceau-les-Mines et conseiller régional, cherchait où rebondir. Ce sera donc à Debout la France. A la grande satisfaction d’Olivier Damien.

Quant à Samuel Brandily, lui qui a adhéré à Debout la France en 2013, il se dit avant tout souverainiste et ne sait pas quel sens il donnera désormais à sa vie politique.

Jean Bernard

La réaction de Samuel Brandily à l’adhésion de Lilian Noirot à Debout La France

Lilian Noirot ou comment essayer de sauver son siège de conseiller régional

Lilian Noirot a adhéré très jeune au Front National, par conviction. Ambitieux, il a accepté tous les postes qui se proposaient à lui lors d’une énième crise du Front National. Il est devenu ainsi président départemental de ce parti.

Il soutient alors l’encore plus ambitieux Florian Philippot, qui souhaitait faire un putsch au sein du FN. Ecarté par Marine Le Pen avant d’atteindre son but, il créé les Patriotes que rejoint aussitôt Lilian Noirot. Malheureusement, les résultats aux premières élections législatives partielles sont un naufrage pour ce nouveau parti. Lilian Noirot quitte le navire.

N’étant plus le bienvenu au Rassemblement National (ex-FN), se pose la question de sa réélection à son rémunérateur poste de conseiller régional. Debout La France, ayant franchi la barre des 5 % lors des dernières élections régionales, reste son seul espoir.

Ce parti, qui avait pour slogan « ni systèmes ni extrêmes » avant l’élection présidentielle est devenu « et systèmes et extrêmes » en voulant marier la carpe et le lapin et unir depuis Les Républicains jusqu’au Front National. Avec comme seul résultat au niveau départemental de voir arriver d’anciens FN qui veulent récréer leur parti sans la famille Le Pen. Et ceci avec les mêmes méthodes : absence d’information et de concertation, manœuvres, coups bas…  Lilian Noirot ne devrait pas se sentir dépaysé dans son nouveau parti, qui n’est plus le mien.

4 commentaires

  1. Je connais cette tête ! Elle est sur tous les ponts de la RCEA, quelle carrière !

  2. M. Noirot il est vrai n’a qu’une seule ambition celle d’être réélu.
    Car sinon de nouveau pour lui la plate forme de L….
    Pour M. Brandily bravo car un parti qui accepte de récupérer un ex fn ex patriote juste pour la carte de visite relève de l’impuissance .
    Croire être représenté par M. Noirot est bien naïf car transparent au conseil Municipal de Montceau et transparent au conseil Général.
    Pour exister il est capable de pactiser avec le diable.
    Les élections á venir vous prouveront que vous avez commis la forfaiture de trop.

  3. Monsieur Brandily, personne ne vous connaît donc au final ce n’est pas une grosse perte.
    De plus, qu’avez vous fait sur la 5 ième circonscription???

  4. Un politicien qui se fait critiquer par un autre politicien que c’est original ! Oui monsieur Noirot défend son siège, comme tous les politiciens défendent le leur ! De l’argumentation bien faible à croire que vous venez de découvrir que monsieur Noirot soit le seul politicard à changer de parti. C’est comme pour les élections, le peuple n’a que la mémoire de ce qu’il est capable de se rappeler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *