Parti communiste – « Erdogan entend massacrer les Kurdes »

Le PCF condamne la criminelle agression turque contre les kurdes de Syrie.

Communiqué du PCF – L’armée turque accompagnée de supplétifs djihadistes vient de lancer une criminelle offensive contre les combattants de la liberté du Kurdistan syrien (Rojava). Les bombardements visent la population civile qui fuit par milliers tandis que les observateurs internationaux relèvent déjà plusieurs dizaines de morts.

Erdogan entend massacrer les Kurdes, procéder à un nettoyage ethnique, recycler les membres de l’Etat Islamique incarcérés tout en poursuivant sa politique d’expansion territoriale et sa fuite en avant ultra-nationaliste. La Turquie relance la guerre en Syrie, conforte la résurgence des organisations terroristes islamistes et hypothèque toutes les perspectives de paix.

Les Kurdes, artisans de la lutte contre l’Etat Islamique et l’une des principales forces de paix démocratique dans la région, sont seuls, trahis par la coalition, face à la barbarie et l’obscurantisme.

Le PCF condamne cette criminelle agression et appelle les gouvernements de la France ainsi que ceux de l’Union Européenne à sanctionner par tous les moyens la dictature d’Ankara. Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit placer les Kurdes sous protection internationale.

Le PCF appelle toutes les forces démocratiques à s’unir et à se rassembler partout où elles le peuvent pour stopper cette invasion et contraindre le tyran R.T. Erdogan à se retirer des territoires illégalement occupés au Kurdistan de Syrie.

Le Président de la République a décidé de saisir le conseil de sécurité de l’ONU pour stopper l’invasion de la Syrie par la Turquie et sauver le peuple kurde du massacre.

Mais il faut maintenant agir vite. Déjà 63 morts chez les civils et plus de 120 000 déplacés, voilà le triste résultat de l’offensive turque au Rojava.

Comme la Norvège, les Pays-Bas, la Finlande et maintenant l’Allemagne, la France a suspendu ses ventes d’armes à la Turquie. Elle doit aussi obtenir de l’Union européenne des sanctions immédiates contre la Turquie. Le conseil de l’UE doit se réunir en urgence pour le décider.

La Turquie est un membre important de l’OTAN. La place de la France au sein de cette organisation qui sème le chaos se pose avec force. Pour notre part nous demandons à en sortir.

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *