Jumalage – Montceau et la Calabre, un amour fou

Ce n’est pas du cinéma et encore moins la  commedia dell’arte. Evidemment en faisant référence au film de Roberto Benigni « La vie est belle », Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines, place le jumelage avec les trois communes italiennes Acquaformosa, Lungro et Firmo de la province de Cosenza en Calabre, dans une profonde ataraxie qui correspond bien à l’événement qui a lieu en ce samedi après-midi à l’hôtel de ville.

La signature entre Montceau-les-Mines et trois villes calabraises, dans le Bassin minier, on attendait ce moment depuis des lustres. Car c’est un hommage que la cité minière rend à tous les immigrés italiens.

Le Cercle récréatif italien de Montchanin avec Jean-Baptiste Bavasso a prié la Madone avant de s’appuyer sur la jeune et dynamique association de Montceau, Calabria Casa Nostra, pour mener à bien le jumelage avec le soutien de Jocelyne Buchalik, adjointe à la culture. Après plusieurs années, les conditions furent donc réunies pour passer des paroles à l’acte.

Don Camillo, Cocteau, Croisille, Vinci, la Joconde, les splendeurs de l’Italie

On ne peut oublier l’époque, celle du Carême en 1978, le 17 mars où la communauté italienne se retrouvait en compagnie de Don Camillo, _ le vrai _ curé de la paroisse, a célébrer « cette esprit de concorde entre les Italiens et leur ville d’accueil » rappelle Marie-Claude Jarrot à la délégation calabraise.

Chaque jour à Montceau, tout évoque l’Italie. Cocteau disait « un Italien est un français de bonne humeur ». Ou résume encore Nicole Croisille :  Toi tu es gai comme un italien quand il sait qu’il aura de l’amour et du vin… »

Français et Italiens ont plus en commun que le marché du même nom. En Calabre, la vie était presque belle il y a 50/60 ans, il manquait du travail. Alors ils sont partis des mines de sel pour les mines de charbon. Ils se sont reconstruits. « Ici, à Montceau-les-Mines, ils ont retrouvé leur dignité, un toit, un travail » relève le représentant du maire d’Acquaformosa.

C’est donc avec beaucoup d’émotion que les trois communes italiennes, en ce samedi 12 octobre 2019, officialisent la signature de la charte de jumelage. Est née une très belle amitié entre Montceau et la Calabre dans une démarche d’échanges socio-culturels, « cette culture partagée qui nous assemble et nous ressemble, faite d’amitié, de confiance, d’estime mutuelle et de fraternité. Et comme en amour, il faut des preuves, le jumelage est est une » en convient madame le maire.

Oui, la vie est belle. Montceau-la-Belle jumelée aux trois communes calabraises, un voeu de l’association Calabria Casa Nostra et son président Soni Cordoano, du Cercle Récréatif italien, enfin devenu réalité.

Leonard de Vinci, la Joconde, le cinéma, les saveurs culinaires, le vin, cet accent mélodieux, La France et Montceau-les-Mines ont gagné en culture partagée. La province de Cosenza en est désormais un partenaire privilégié.

Jean Bernard

 

 

 

 

Un commentaire

  1. Peut-on connaître le montant de cette manifestation ainsi que le coût pour notre Ville d’un tel jumelage ?

    Beaucoup de contribuables s’interrogent son utilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *