Samuel Brandily VS Le président du CODEF – Deuxième round

« Vite, un plan Santé pour combattre la stupidité ! »

Communiqué du président du CODEF – Monsieur Brandily, comment peut-on être candidat à la mairie de St Vallier et faire une analyse aussi stupide sur l’action du
Codef et de la municipalité.
Outre qu’il s’agit d’allégations mensongères, voire diffamatoires, comment peut-on écrire que le Codef veut garder le monopole du combat avec la complicité de la municipalité alors qu’il a rassemblé autour de son action 51 maires de notre bassin de vie, qu’il n’a cessé d’appeler au rassemblement de tous les acteurs concernés par la survie de notre système de santé tel qu’il a été
défini par le CNR ?
Mais bien évidemment que notre combat est politique depuis 1995, puisque c’est le (les) gouvernement qui décide des modalités de fonctionnement de notre système de santé. Politique mais pas politicien. Et c’est une injure que d’affirmer que pour le
Codef les intérêts de l’hôpital passe au second plan.
Ne vous en déplaise, Monsieur Brandily, le président du Codef n’est pas engagé dans un parti politique, il ne l’a jamais été. Mais il est animé d’un engagement citoyen éminemment POLITIQUE au sens étymologique du terme. Fustiger les adhérents du
Codef pour leur appartenance politique ou syndicale est indigne.
Aucune carte n’est demandée pour adhérer. Serait-ce une tare d’appartenir aux organisations citées par Monsieur Brandily ? Il donne là un bel exemple de cuisine politicienne en tentant de discréditer l’action du Codef pour apporter de l’eau au moulin de sa candidature à l’élection municipale. Les électeurs ne seront pas dupes.
L’intérêt de l’hôpital et sa pérennité est l’objectif majeur du combat du Codef qui, prochainement, avec tous les acteurs concernés définira les modalités d’action visant à infléchir la position politique de l’ARS.
Concernant Thierry Mallot, nous ne nous sommes jamais immiscés dans sa tentative de créer une commission de santé pas plus que nous sommes intervenus auprès de quelque élu municipal que ce soit. Chacun son champ d’action.
Monsieur Brandily votre combat est purement politicien et vous osez utiliser un thème aussi essentiel, aussi noble, pour servir votre ambition personnelle de candidat à la mairie de Saint Vallier !
Le Combat du Codef est bénévole, digne, au delà de tout sectarisme, pour le bien de tous. Et parce que Politique signifie « qui concerne le citoyen » alors oui notre combat est politique. Notre citoyenneté nous amène à dire Non à la loi Ma Santé 2022 et
singulièrement à rejeter le concept d’hôpital de proximité qu’elle définit.
La proximité selon Madame Buzyn, c’est la fin de notre hôpital et l’éloignement assuré pour la recherche d’une offre de soins. Le Codef ne sera pas complice des promoteurs de cette loi.
À chacun ses valeurs

Michel Prieur Président du Codef

5 commentaires

  1. on comprend bien monsieur Prieur que vous seul n’êtes pas stupide.. Mais je vous avais déjà posée une question….sans réponse…..ressentez vous la réputation de notre hôpital? la confiance très limitée qu’en ont les montcelliens et l’ont quitté depuis fort longtemps. Oui je suis un vieux montcellien et pas mal au courant…..

  2. Épicurien,
    Précisez ,…on a du mal à saisir le sens de vos écrits.
    La politique gouvernementale actuelle signe l arrêt mort de nos petits hôpitaux de proximité.
    Les Montcelliens le comprendront quand il sera trop tard.
    Doucement mais sûrement, on s ‘achemine vers cette catastrophe sanitaire : fermeture de la maternité, fermeture de la pédiatrie, fermeture du bloc opératoire……..Quelle sera la prochaine cible ?
    Je concluerai en disant simplement courage au personnel hospitalier qui se bat au quotidien pour le maintien d une prise en charge de qualité des usagers ,ainsi qu au CODEF qui ne ménage pas sa peine pour sauver le service hospitalier de proximité

  3. Mais les montcellienne ont fort bien compris….ils sont déjà partis voir ailleurs

  4. Je ne peux que me réjouir de constater que mon voeu fait parler de lui.
    Mon groupe qui m’a soutenu dans ma démarche , peut aussi d’en féliciter

    L’idée est donc bonne.
    Sortons du refus systématique de tout et mettons en œuvre des propositions concrètes

  5. Demander donc pourquoi l hôpital a fermé à certains élus du département qui étaient en place il y a quelques années, eux seront vous dire s’ils sont honnête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *