Oudry – La caille bat de l’aile

Ludovic Badet est éleveur de caille à Oudry au lieu dit Soumilly. Un métier difficile mais le marché de la caille est en plein développement et le jeune éleveur ne manque pas d’ambition. Sauf qu’aujourd’hui, il est désespéré, son plan de partir s’installer à La Guiche a du plomb dans l’aile.

A notre dernière visite en août dernier à Soumilly où il est locataire, Ludovic Badet envisageait sérieusement l’achat d’un bien. Il est passé à l’acte peu de temps après. « J’ai signé le compromis et la vente aurait dû se finaliser en novembre » explique-t-il. Il s’agit d’un corps de ferme dans lequel il prévoyait d’installer son élevage et son laboratoire. Coût de l’opération, 100 000 € pour la bâtisse et les travaux pour tout mettre aux normes.

Financièrement, Ludovic Badet ne roule pas sur l’or et avait bon espoir d’emprunter la totalité à la banque. Et quand même l’établissement financier est prêteur, il exige un apport. Déjà moins drôle.

En tant qu’agriculteur, l’éleveur a droit à une aide, « il me resterait alors 70 000 € à financer » dit-il. Cette aide financière, en revanche ne tombera dans sa poche pas avant avril 2019 et le vendeur de la ferme ne veut plus attendre. « J’ai eu un délai supplémentaire mais là, ça devient problématique ».

Ludovic Badet est dépité. Il a peur de tout perdre et même d’arrêter son élevage malgré une forte demande. « Je peux pas fournir mes clients actuellement » se désole-t-il.

Alors comme beaucoup, il a eu l’idée de lancer une cagnotte https://www.leetchi.com/c/sauversonactiviteagricole pour qu’il puisse sauver son activité agricole.

C’est donc un appel à l’aide.

Jean Bernard

Oudry – La caille et son univers impitoyable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *