Municipales 2020 – « Vivons Gourdon » pour mieux y vivre

Marc Répy, maire sortant et tête de liste « Vivons Gourdon » aux élections municipales les 15 et 22 mars prochains, est bien conscient que sa commune « est devenue très attractive ».

Gourdon attise les convoitises, d’où une seconde liste « Un nouveau dynamisme pour Gourdon » conduite par Joël Flamand.

Marc Répy a déjà une longue expérience de la vie politique à Gourdon. « J’ai été élu à 23 ans en 1989 » dit-il. Conseiller municipal, deuxième adjoint, premier adjoint, maire par intérim au décès de Jacqueline Ackermann puis élu maire en février 2018, il espère que les Gourdonais lui feront à nouveau confiance. « J’ai choisi de conduire une liste de femmes et d’hommes compétents, enthousiastes, soucieux de l’intérêt général et pétris d’idées pour renforcer encore la qualité de notre vie à Gourdon ».

Aux électeurs de Gourdon, l’équipe de Marc Répy adresse dans un courrier à distribuer, à la fois le bilan et les projets.

Ce programme, « je préfère projet que programme » note-t-il ce mercredi soir à l’Auberge de Gourdon, s’est construit collectivement où chacun des candidats, bien répartis sur la commune, a émis son avis. « Les propositions présentées sont le résultat des débats et des discussions entre colistiers » ajoute encore Marc Répy.

Ainsi il se dégage des idées fortes:

– Aménager, rénover ou réhabiliter l’existant au niveau des bâtiments et des voies publiques pour des infrastructures durables.

– Donner la possibilité aux habitants de se rencontrer en créant des moments et des lieux.

– Etre attentif à toute la population:  de l’aménagement de l’école pour les enfants au maintien à domicile des personnes plus âgées, l’écouter pour des aménagements utiles (voirie, sécurité, propreté)

– Une mise en valeur du patrimoine avec des aménagements au Bourg avec l’église du XIIe siècle en point d’orgue.

– La prise en compte de l’environnement et une sensibilité écologique à l’échelle de la commune.

Surtout, « Vivons Gourdon » a la volonté de préserver la qualité de vie et de maintenir une fiscalité raisonnable. « C’est pour cela que tous les projets sont étudiés pour bénéficier de subventions, de la C.U.C.M. pour la Place du Bourg, du Conseil Départemental pour le City stade…). Chaque projet sera étudié en concertation avec les habitants et en fonction du coût pour la commune.

Un commentaire :

  1. En espérant que les habitants de Gourdon soient mieux considérés que les salariés d’un magasin de montceau, dans lequel une candidate est à la direction!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.