Municipales 2020 – Le soutien aux écoliers de Saint-Vallier, nouveau cheval de bataille de la liste à Denis Beaudot

La crise sanitaire et le confinement ont fait réfléchir les colistiers de la liste à Denis Beaudot dans la perspective du second tour des municipales à Saint-Vallier le 28 juin prochain. Et le sujet qui les a très vite mis en alerte est celui de l’école, des élèves du primaire.

Chez les écoliers, tous n’ont pas été logés à la même enseigne. Tous n’ont pas suivi avec la même assiduité les cours à distance ni avec les mêmes moyens matériels, tous n’ont pas repris le 14 mai dernier mais tous devront effectuer la rentrée scolaire en septembre. Certains auront même coupé tout contact avec le milieu scolaire pendant près de six mois.

Cette situation inquiète les colistiers. « C’est pourquoi, dès notre élection, la rentrée scolaire sera la priorité des priorités » estime Denis Beaudot.

C’est encore Rafaël Freniche qui en parle le mieux en cette soirée de redémarrage de campagne électorale, lui le délégué des parents d’élèves d’une école à Saint-Vallier.

C’est d’abord établir une réflexion entre les parents, les enseignants et la mairie, « c’est primordial d’autant plus que nous devons nous mobiliser devant les inégalités sociaux-scolaires car nous ne devons pas ajouter à la crise sanitaire une crise scolaire » précise-t-il.

Il y a fort à parier que l’impact du covid-19 aura encore des répercussions en septembre. « L’école d’hier ne pourra pas être celle de demain » poursuit-il. Alors si la crise devait se poursuivre, les colistiers ont déjà envisagé les actions à mener, ne pas être pris au dépourvu comme prévoir la livraison des devoirs, le prêt de matériel informatique, et « relancer le déploiement de la fibre qui nous a tant fait défaut ».

En tout état de cause, la liste Saint-Vallier un nouveau souffle, une nouvelle ère, tient absolument à innover et venir en aide aux écoliers et ce, peu importe la situation sanitaire. « Nous allons proposer un accompagnement spécifique avec des étudiants que nous indemniserons. L’idéal serait de commencer après le 15 août et poursuivre jusqu’à la Toussaint » explique Rafaël Freniche. Il s’agit d’une remise à niveau. « Nous sommes réactifs, l’éducation est la priorité ».

Des étudiants en renfort avec bien entendu l’assentiment des parents et des enseignants. « A nous de démontrer que nous pouvons le faire, bousculer la société sinon nous n’avançons pas » prévient Denis Beaudot.

Il vient de mettre les deux pieds dans les plates-bandes du maire et candidat Alain Philibert.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. Bonne idée mais irréalisable…Bien essayé quand même. Ça me rappelle brandily qui voulait faire revenir des gens à st vallier en scrutant » les copains d avant ». Faire des promesses aux gens tout le monde peut le faire. Vous avez brillé par votre absence durant ce confinement Mr Beaudot. Et nous avons su et mobilisé les gens pour faire face à cette épreuve. Nous avons prouvé que nous pouvons nous débrouiller sans vous.

    • Arrêtez avec « on ne vous a pas vu pendant la crise » moi je l’ai vu parader et faire la propagande comme les communistes entre-soi lors de la distribution de masques. Sinon , vous,qu’avez-vous fait ?
      Ensuite Brandilly ne voulait pas faire « revenir » des personnes maire faire « venir ».

  2. Delphine TALARON

    Les étudiants que vous souhaitez solliciter seront payés par qui ? la commune ? donc vous vous substituez à l’éducation nationale ? de quel droit ? avec l’argent des Valloiriens ? C’est au ministère de l’EN de prendre des mesures, des vraies !
    D’autre part si vous envoyez des jeunes faire du soutien, comment allez vous garantir leur sécurité médicale ? allez vous les obliger à se faire dépister ? Si un foyer refuse de les faire rentrer, comment allez vous gérer la situation ?…etc etc etc

  3. La politique de Denis Beaudot paraît être aussi efficace qu’un cataplasme sur une jambe de bois. Utopique du début à la fin.

  4. Marc Antoine vous avez eu de la chance d’avoir vu « parader »(et c’est bien tout ce qu’il sait faire) M Beaudot pendant sa SEULE HEURE de présence lors des distributions de masques ! Vous même avez-vous été actif pour notre ville ? Moi j’ai fabriqué des masques et des sur-blouses pour les soignants, ils étaient ravis !

  5. Anthony,agroalimentaire et grandes surfaces!

    Bien joué Marinette,le plus fou c’est ces bénévoles qui demandent à tout ceux qui ne vont pas dans leur sens »Qu’avez vous fait? »
    Imaginez ce que vous dirait ceux qui ont VRAIMENT travaillé !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *