Municipales 2020 – Le parti communiste s’interroge sur le « sans étiquette »

  membre du PGE – Section du Bassin minier – Montceau-les-Mines.

Montceau : une élection apolitique ?

Certains candidats affirment se présenter sans étiquette, sous-entendu « politique ». Pourquoi ça n’aurait aucun sens de se présenter avec une étiquette politique ? Pourquoi ne pas dévoiler l’appartenance politique ? Pourquoi avancer masqué dans la campagne électorale ?

Politique locale et politique nationale sont étroitement liées. Quelques exemples nous permettent de montrer ce lien :

Les impôts locaux. Avec l’augmentation de la  valeur locative brute d’une année sur l’autre (la valeur locative est la base sur laquelle sont calculés les impôts locaux), automatiquement la fiscalité locale augmente. Cette valeur locative est actualisée et revalorisée par un coefficient voté chaque année par le Parlement. Donc , même si le taux n’augmente pas, l’impôt augmente.

La dotation globale de fonctionnement (DGF). Elle constitue de loin la principale dotation de fonctionnement de l’État aux collectivités territoriales. Pour chaque catégorie de collectivité, on peut la diviser en deux parts : la part forfaitaire qui correspond à un tronc commun perçu par toutes les collectivités bénéficiaires et la part péréquation dont les composantes sont reversées aux collectivités les plus défavorisées.

Le Sénat représente les collectivités territoriales. Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par environ 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d’élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux et conseillers municipaux (95%). Le nombre des délégués des conseils municipaux dépend de la population municipale. Dans les communes de 9 000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit. Le Sénat sera renouvelé par moitié en septembre prochain.

Groupe PCF de la Gauche unie

4 commentaires :

  1. Je ne savais pas que la gauche unie se résumait au PS et au PC….

  2. Peut-être tout simplement parce que les gens ne se reconnaissent plus dans les grands partis nationaux?
    Sans étiquette ne veut pas dire sans idée politique. Sauf que ces idées ne rentrent pas forcement dans des cases, ni dans des lignes de conduite de partis.
    Pourquoi forcement coller des étiquettes aux gens? Quand je vote pour quelqu’un, je vote pour ses idées, pas pour son parti, surtout à une élection locale.
    Il faut peut-être vivre avec son temps, la fin de l’URSS ça commence à dater maintenant…

    • Apolitique :
      Être apolitique, c’est une nouvelle tendance, mais attention, une tendance dangereuse. Car cette mystification fait en réalité les affaires du pouvoir en place, mais aussi de l’extrême droite et de ses confusionnistes, trop avides de notoriété pour oser se positionner et réclamer un changement structurel, le vrai, le seul.

  3. Si certaines liste sont « sans étiquettes » c’est sans doute parce qu’elle comporte des personnes qui n’ont pas forcément les mêmes idéaux politique, mais qui se rassemble non pas pour un parti, mais pour représenter la population dans son ensemble.
    Personnellement, cela ne me choque pas, au contraire c’est une bonne chose, car pour évoluer, il faut que la population dans sa grande majorité soit représenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.