Municipales 2020 – Laurent Selvez est contre l’incinérateur

Communiqué de la liste Laurent Selvez – Montceau 2020 la gauche Unie

UN INCINERATEUR DE DECHETS A MONTCEAU : NON, MERCI !

Construire sur Montceau un incinérateur pour brûler nos déchets ménagers ! La proposition de la liste conduite par Mme Jarrot présentée comme un progrès écologiste est pour le moins surprenante et montre une nouvelle fois sa méconnaissance du territoire et des dossiers.

Une aberration écologique : même si les normes concernant ces installations sont de plus en plus sévères, un incinérateur n’est pas sans impact sur l’environnement. En plus des fumées (dioxines), il génère un volume de résidus solides (mâchefers et REFIOM particulièrement polluants et chargés de métaux lourds) ainsi que des effluents liquides provenant du traitement des fumées.

De plus, pour assurer son fonctionnement, l’incinérateur à besoin de produits à haute teneur énergétique comme les plastiques. Alors que partout dans le monde des voix s’élèvent, avec raison, pour en limiter la consommation, Mme Jarrot et son projet poussent à l’effet inverse. A partir de 2021, la suppression progressive des plastiques d’emballage conduirait à réduire la capacité combustible de nos déchets, donc à utiliser parfois … du gaz en complément.

Une aberration économique : pour être économiquement rentable un incinérateur doit être couplé à un réseau de chaleur. Mme Jarrot oublie sans doute que notre ville dispose avec Moncia de son réseau de chauffage urbain. … Comme elle oublie l’existence de Creusot Montceau Recyclage qui traite et valorise depuis 1993 les déchets de la CUCM. Il faudra donc nous dire ce que prévoit Mme le Maire pour l’avenir de ces deux structures qui emploient aujourd’hui une centaine de personnes sur la communauté.

Des chiffres fantaisistes : Dans son projet, Mme Jarrot cite plusieurs chiffres en dehors de toute réalité. Creusot Montceau Recyclage traite chaque année 37 000 tonnes de déchets (et non 56 000 tonnes comme annoncé), 57 % de ces déchets sont valorisés (et non 35 %). Enfin le coût d’un incinérateur est en moyenne de 120 € la tonne (contre 90 € annoncé). Enfin pour assurer l’amortissement des investissements, il faudrait traité 80 000 tonnes par an, … soit plus du double de ce que nous produisons sur le territoire.

Avec de tels écarts entre le projet et la réalité, on mesure le sérieux de la proposition …

Un projet en opposition avec la Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets : le plan régional adopté lors de la session du 15 novembre 2019 est en total opposition avec la proposition de Mme Jarrot (qui est pourtant conseillère régional) et retient comme objectif :

  • Réduire la production de déchets de 20 % d’ici 2031

  • Valoriser (et non brûler) 66 % des déchets. La CUCM en est à 57 % de valorisation.

  • Limiter le déplacement des déchets par un traitement local. L’incinérateur nécessiterait une « importation » de 43 000 tonnes de déchets des collectivités voisines.

L’Agence de la transition écologique indique enfin dans un rapport de 2017 que la France n’a pas besoin de nouvel incinérateur.

A l’inverse, notre liste, en conformité avec les réflexions de la CUCM engagées au cours de ce mandat propose :

  • De réduire la production de déchets ménagers de 20 à 15 000 tonnes par an par une prévention accrue, une multiplication du compostage et du broyage des déchets verts.

  • De privilégier les solutions de réemploi pour réduire le volume des encombrants (2 800 tonnes finissent en décharge chaque année). Nous installerons une recyclerie sur la commune de Montceau.

Quand la démagogie et la méconnaissance des dossiers poussent à l’irresponsabilité, la liste Laurent SELVEZ – MONTCEAU 2020 la Gauche Unie choisit le sérieux et le réalisme de ces propositions !

15 commentaires

  1. Tiens, comme c’est bizarre… voilà M. Selvez qui se réveille !
    N’étiez vous pas (au mépris d’ailleurs des électeurs) vice -président de la CUCM de 2014 à 2020 ???
    Et on ne vous a guère entendu sur ce sujet, ni sur d’autres d’ailleurs, qui concernent très directement Montceau et notre territoire.
    Et vous voilà, comme M. Commeau, vent debout contre un projet qui a du sens.
    Un projet qui vise à valoriser les déchets, sans pollution (on maîtrise cela très bien aujourd’hui), et produire de l’énergie verte.
    Bref, comme à votre habitude, vous critiquez tout, comme vous l’avez fait sans cessem pendant 6 ans.
    Et vous critiquez surtout ce que vous n’avez pas l’audace de proposer.
    Car pour gérer une ville, il faut de l’audace et une vision.
    Vous n’avez ni l’un ni l’autre, vous êtes un homme du passé.
    Nul doute que c’est le message que les montcelliens vous adresseront dans quelques jours par leurs suffrages.

  2. bonjour amis de l’inforteur la préférence de l’information communautaire, pour répondre au vice-président de la CUCM qui déblatère des conneries sans noms! connait-il Monsieur Barellon entre autre ingénieur en retraite et honnête avec l’environnement. imaginez que ce Monsieur a tordu le bras à des gens , entrepreneurs, politiques locaux, communautaires et même nationaux. Sans lui les poubelles pourries polluantes dangereuses sur un siècle, venant de toute l’Europe ( bonne pub pour Montchanin) continueraient de remplir le tou en plein centre de cette commune. il est vrai que le monde oublie vite Monsieur Vernochet était au conseil socialiste de l’époque et a été élu bref revenons à nos moutons et soulevons le tapis. je ne « traiterai » pas Selvez par respect pour ses élèves mais je lui conseille d’inviter et d’accepter le dialogue avec Monsieur Barrelon si celui ci le souhaite bien sûr, je ne ferai pas un chapelet des inepties assénées par SElvez, mais bon Dieu, le bon sens remplacé par des chiffres mensongés ou pas on s’en fout. il suffit de regarder ce qui ce fait en incinérateur dernier cris, tout est pris en compte émissions polluantes néant, rendement très élevés bien sûr que cela aura un coût mais Selvez est-il de ces gens qui balancent leurs m ……..chez le voisin. il est vrai que ce Monsieur à déjà un peu trahi son monde en étant pour la régie intéressée de l’eau, ce qui est une aberration morale d’ailleurs Veolia a repris la main voilà l’écologie n’est ni de droite ni de gauche mais faîte par des gens de bon sens, désolé Selvez vous ne rentrez pas dans cette catégories pour cause d’idéologie complètement larguée.
    grandezoreilles

  3. Bonjour Machiavel,
    On ne se réveille pas nous sommes très actif… cela fait 2 ans que nous travaillons sur le projet que nous proposons aux Montcelliennes et Montcelliens, il a été co-construit avec eux.
    A la différence de certains candidats nous faisons des communiqués sur des sujets très pertinents !
    Et non pas sur un problème d’affichage entre autre.
    Je vous invites d’aller voir nos propositions sur notre site internet.
    montceau2020.org
    Cdt.

  4. Peut-être bien qu’au train où vont les choses dans la compétition électorale , on arrivera à un volume suffisant de propositions inconsidérées , qui  » aiment Montceau » , pour alimenter un futur incinérateur !
    Montceau -progrés ou Montceau-rétro ?

  5. Bonjour à tous
    Je ne pouvais pas me taire devant un sujet aussi grave que l’écologie.
    J’ai l’impression qu’aujourd’hui, tout le monde se dit « écolo », mais il y a un fossé entre les bobos parisien qui voudraient que tout le monde se déplace à vélo et les différents candidats, de droite , du centre ou de gauche, qui cherchent avant tout à grappiller quelques voix pour être élus.
    La gestion des déchets est un des aspects de l’écologie et doit se traiter à différents niveaux :
    – au niveau des producteurs, qui doivent faire des efforts pour limiter les emballages, c’est traiter le problème à la source.
    – au niveau des consommateurs, qui doivent choisir des produits plus respectueux de l’environnement, qui doivent limiter leur consommation pour moins de gaspillage, boycotter les produits qui ont un impact très négatif sur la planète (celle que nous empruntons à nos enfants), qui doivent trier les déchets correctement.
    – au niveau des collectivités locales qui doivent mettre en oeuvre des projets vraiment innovants pour valoriser les déchets. Par exemple, pourquoi ne pas exploiter la quantité phénoménale de déchets verts pour en faire des pellets. C’est un combustible qui a le vent en poupe et cela créerait des emplois.
    En conclusion, l’enfouissage ne doit plus se faire, ceux qui ont connu Montceau, il y a 50 ans, se rappellent de tout ce qui a été enfoui sous l’actuel golf et sous le CRAPPA … c »était immonde et envahi de rats gros comme des lapins.
    L’incinération n’est pas non plus la panacée, même si 95% des particules fines ne sont pas rejetées dans l’atmosphère, il en reste quand même et des plus nocives.
    Si tous, nous faisons des efforts, la Terre de nos ancêtres s’en trouvera mieux.
    Ne votant pas à Montceau, je renvoie tous les candidats à leurs copies en notant : « peut mieux faire ! »

  6. Dommage que M.selvez se soit mélangé à la CGT

  7. Bonsoir, depuis 2006 déjà les incinérateurs sont doté de filtres a particules dernière génération qui répondent aux critères tres strictes de préservation de l’environnement ça pollue moins qu’une voiture diesel, et pour les machefers et refiom, sont réutilisés a hauteurs de 65% les ingénieurs travaillant encore sur le sujet pour arriver a 100%, 0 déchets, comparé à l’enfouissement des déchets dont l’état a réduit l’activité il n’y a pas photo, d’autant plus que depuis la loi sur la transition énergétique vote en 2015 l’état pousse et donne tout les outils nécessaires aux régions pour faciliter leurs transitions, ce qui veux dire en bon français, demain toute la france voir le monde se tourneront vers ces systèmes propres.

  8. Lili vos idées me plaisent bien.
    bonne soirée
    grandezoreilles

  9. Ici, il s’agit de Montceau et de son bassin minier.
    Ce que font les autres, les regarde.
    Je ne veux pas d’un incinérateur dans ma ville ni dans son environnement.
    Il y a suffisamment de pollutions comme ça dont il faut s’occuper ( de ce côté-là ça traine beaucoup trop) vu le nombre important de pathologies sur le bassin minier.
    Quant à la « magie des filtres » qui filtreraient tout…
    Je veux pas que Montceau Les Mines se transforme en Montceau La Poubelle.

  10. Bonsoir mr Bentata, vous n’avez pas le monopole de Montceau, et si vous vous interessiez un temps soit peu à nôtres planète, vous sauriez qu’un centre de valorisation baisserai considérablement l’enfouissement des ordures, et comme le dit Jean Pierre M plus haut ces incinérateurs ont des filtres spéciaux qui ne laisse pas passé la pollution,j’ai vérifié ses propos il dit vrai et toutes les ong sont d’accord sur le respect des normes en vigueur, mais vous apparemment seul contre tous (scientifiques et écologistes) avez raison, encore une fois vous êtes pas seul ici, d’autres sont là depuis plusieurs générations et depuis ce temps ils s’impliquent dans la vie de la ville et sans l’avoir jamais quitté!

  11. Jvais pleuré de rire, lili les déchets verts ne pose aucun problème vue que ce sont des végétaux, on pourrai les laissé n’importe où ils ne produisent aucunes pollutions et pour vôtre roman sur savoir choisir les produits etc.. c’est juste que certains industriels ont de meilleurs conseillers en communication que les autres c’est tout, si vous voulez vraiment faire un geste productif, achetez locale et privé vous du reste, et pour le centre de valorisation il n’y a pas meilleurs fusions de ce qui est de diminuer l’enfouissement des déchets et la création d’énergies propres, les meilleurs scientifiques sont d’accord la dessus mais vous non, peut être avez vous une meilleure idée qu’eux ?

    • Bonsoir Alex et compagnie
      Je proposais simplement de valoriser les déchets verts en les transformant en pellets, lesquels sont de plus en plus plébiscités par les consommateurs.
      Allez en déchetterie et vous vous rendrez compte de la montagne de branches qui est apportée chaque jour.
      Quant aux incinérateurs, le prix de leur construction est très élevé, ils dégagent malgré tout un peu de dioxine (beaucoup moins qu’avant heureusement, mais il y en a quand même), 20 à 25 % du tonnage entrant ressort sous forme de mâchefers (imbrûlés, incombustibles, cendres …) qui finissent en remblais routiers et 3 % sous forme de résidus d’épuration des fumées (REFIOM) classés très dangereux que l’on va enfouir !
      J’ai connu la centrale et ses fumées, je ne veux pas d’un incinérateur à Montceau, par contre à Lux, pourquoi pas ?

  12. Bonsoir mr Bentata, ce n’est nôtres ville à nous aussi vous n’êtes pas seul à décider quand à vos arguments, ils sont faux ces incinérateurs ne pollue pas plus que ça, vous pollué certainement plus avec votre véhicule vos eaux usées en excès etc… si on veut préserver nôtre planète on doit forcément passé par une transition énergétique et ce système est de loin le plus productif, en matière de réduction de déchets et de production d’énergie y a pas meilleurs solutions, donc si vous voulez resté dans le passé on voit bien où ça nous à mener. La moindre des choses quand on s’oppose à solution c’est de connaître un minimum le sujet au lieu de déblatérer des inepties d’une taille cosmique.

  13. Merci pour vos commentaires qui me donnent raison.
    Un incinérateur pollue que l’on le veuille ou pas. Il rejette des déchets et même si la magie des filtres faisait bien son travail, il en resterait toujours un pourcentage rejeté dans l’atmosphère que nous respirons à longueur de journée.
    Même si ce n’était qu’1%, ce serait 1% de plus, 1% de trop.
    Ce serait une couche supplémentaire de pollution dans la couche de pollution existante.
    Ici les motivations et les buts sont simples : faire du fric, de l’argent, sur le dos des contribuables du bassin minier. On sait que tous les incinérateurs rapportent beaucoup d’argent aux « investisseurs ». Eux ramassent l’argent et nous on se farcit la pollution.
    Autre pollution : les odeurs. Un incinérateur ça pue. Avant d’être brulés les déchets sont stockés libérant ainsi des odeurs « savoureuses » comme celles d’œufs pourris ou de merde.
    Ceux qui exploitent un incinérateur ne vivent sur les lieux, ils vivent ailleurs dans des endroits bien à l’abri et à nous les « bonnes odeurs ». Fini le linge que l’on fait sécher à l’extérieur quand i l fait soleil.
    Je veux pas que Montceau Les Mines se transforme en Montceau La Poubelle.

  14. D’accord avec lili, je propose de construire cet incinérateur à LUX ! Et bien oui pourquoi pas ?
    Avant d’imposer votre décision demandez l’avis à la population du bassin minier c’est plus sage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *