•  

Municipales 2020 – La réponse de la CGT à Eric Vallet (liste Lilian Noirot)

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

Lettre ouverte à Monsieur Éric Vallet

Le naturel reviendrait-il au galop ?

L’informateur de Bourgogne – 29 février 2020 – Présentation de la liste de Monsieur Lilian Noirot : « Éric Vallet, un ancien RPR et LR, agite alors un fait inattendu quand il affirme que « des patrons ne veulent pas venir s’installer à Montceau à cause d’une
trop forte connotation rouge ». Il parle de la CGT. »

Mais pourquoi donc un tel propos ? Que veut-il signifier en parlant de « connotation rouge » ? Sur quoi s’appuie ce Monsieur pour s’exprimer ainsi en public ? Et qui sont ces patrons qui ont tellement peur de la CGT – s’il s’agit bien de la CGT dont il est question – pour qu’ils refusent de s’implanter sur Montceau ?

En voilà un thème de campagne électoral qui est loin d’être anodin, mais il ne sent pas bon du tout.

En gros, il faut se débarrasser de la CGT et les beaux jours reviendront ! Mais pour qui ? Et dans le même temps, sur le bassin minier, des commerces s’ouvrent, des services se développent, là on ne comprend pas.

Et on ne comprend pas mieux à la lecture des propos de Lilian Noirot : « … Notre liste représente toutes les tendances et, surtout, nous sommes la voix de l’opposition à la macronie contrairement à Jarrot ».

S’il y a bien une voix qui, depuis plusieurs mois, s’oppose à la macronie et à sa contre-réforme scélérate sur les retraites, c’est bien celle de la CGT !

La CGT a pour objectif une véritable justice sociale, elle travaille à la défense et la conquête de droits individuels et collectifs pour les salariés. Leurs intérêts sont fondamentalement opposés à ceux des patrons et actionnaires, aussi ont-ils besoin de s’organiser pour se défendre.

Nous vous rappellerons, Monsieur Vallet, que vous bénéficiez d’acquis sociaux qui ne sont pas à mettre à l’actif de la générosité patronale ; ceux-ci ont été acquis grâce aux luttes des travailleurs et principalement portés par la CGT depuis sa création en 1895.

La Libération a permis, en 1945, la mise en « sécurité sociale » des travailleurs, ceci grâce à l’action d’Ambroise Croizat, ministre communiste et adhérent de la CGT Métallurgie. Grâce à lui et à son régime général, vous êtes toujours, en 2020, en « sécurité sociale ».

L’histoire du bassin minier est également là pour nous rappeler que les militants de la CGT ont contribué au développement social de ce bassin et permis au commerce local de vivre de grandes heures.

Si les propos de Monsieur Vallet sont indignes, ils sont également inquiétants. Ils sont de nature à être rapprochés de la période noire du régime de Vichy. Pétain interdit la CGT le 9 décembre 1940. Mais pour faire diversion, il interdit également les organisations patronales. C’est un leurre, elles réapparaissent sous l’étiquette « Comités d’organisation » et s’engagent dans la collaboration avec Vichy et l’économie de guerre de l’occupant. Au préalable, en région parisienne, une rafle des
syndicalistes de la CGT est organisée le 5 octobre. Beaucoup d’entre-eux périront devant les pelotons d’exécution ou dans l’enfer des camps de concentration. Au même moment, des militants du bassin minier connaîtront le même sort…

Et si vous souffrez de notre présence, toutes les semaines dans la rue, elle n’est rien par rapport à la souffrance que Macron nous réserve avec ses réformes qui visent à déstabiliser la société toute entière, toutes corporations confondues, la vôtre y compris. A moins que vous ne fassiez partie de ces premiers de cordée tant vantés par notre Président !…

Nous émettons le voeu que vous vous ressaisissiez, Monsieur, afin que vos propos retrouvent une certaine mesure.

5 commentaires

  1. La cgt s’invite dans la course aux municipales…
    Comment ça se passe au Creusot, à Paray, etc etc
    Pourquoi Montceau hérite t’elle de toutes les manifestations ?
    On en a marre de vous voir agir en meutes. C’est clair que les patrons n’ont pas envie de venir ou de rester à Montceau. ils n’ont pas peur de vous : ils ont juste pas envie d’être em……… par tous vos délires d’un autre âge. M. Vallet a le droit de s’exprimer ! Le jour où la cgt créera des emplois, on en reparlera!

  2. La peste qui écrit au choléra ……….

  3. Je suis un peu surpris…..

    A part dans les secteurs protégés, vous avez perdu la confiance des « masses laborieuses ».

    Ceux qui se sont battus dans les années 50 méritent notre respect ne serait ce qu’en raison des résultats obtenus.
    Ceux qui les ont suivi ont affaibli le mouvement, voire complètement dégoutté les travailleurs.

    En 1946, Benoit Frachon XXVI Congrès CGT revendique 5 500 000 adhérents.
    https://www.persee.fr/doc/rhmc_0048-8003_1994_num_41_1_1704

    Votre bilan, rien que ces trois dernières années, vous auriez perdu plus de 20 000 adhérents.
    Vous seriez actuellement vers le 650 000 adeptes

    Vous avez réussi à faire perdre tout espoir à la majorité des « travailleurs » et vous avez beaucoup de chance d’être financé par un état qui fait son possible pour avoir des interlocuteurs.

    Devant un tel désastre, vous croyez que nous pouvons avoir la moindre confiance ?

    Alors continuez sur cette lancée…..et surtout, ne changez rien, vous feriez mentir un label.

  4. Monsieur Vallet, veux peut être exterminer la CGT! Est ce que ce Monsieur et ceux qui dénigrent la CGT prennent leurs congés payés, leurs remboursement de sécurité sociale? Parce que ces acquis et bien d’autres , tout le monde en bénéficie! Et grâce aux luttes des travailleurs rouges! Monsieur Vallet veux peut être incarcérer les rouges et les militants CGT dans des camps de concentration! Selon Monsieur Vallet les patrons ne voudraient pas s’installer dans le bassin minier. Mais est ce la faute des rouges et de la CGT? Est ce la faute des rouges et de la CGT que KONE CRANES veuille fermer? Ou EOLANE? Non, je ne pense pas! Ne déplaise à KIKI ou PENELOPE et à bien d’autres, heureusement que dans l’histoire , il y a eu les rouges, la CGT pour gagner les acquis sociaux, que l’on est entrain de disperser! Et je suis très fière d’être un ROUGE comme mon grand père l’était et très fière de lutter aux côtés de mes camarades rouges et de la CGT! C’est pour moi un grand honneur! Le combat continue et on ne lâche rien! Fraternité et solidarité à mes camarades de luttes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *